NOUVELLES
30/12/2012 06:56 EST | Actualisé 01/03/2013 05:12 EST

Un attentat fait 19 victimes au Pakistan

QUETTA, Pakistan - Un véhicule bourré d'explosifs a fait 19 victimes après avoir percuté un autocar transportant des pèlerins chiites dans le sud-ouest du Pakistan dimanche, selon des responsables gouvernementaux et des témoins.

Plu tôt dans la journée, 21 policiers tribaux que l'on croyait enlevés par les talibans ont été retrouvés morts après avoir été atteints de balles, dans la région troublée du nord-ouest du Pakistan, ont annoncé les autorités.

Il y avait plusieurs nouvelles contradictoires sur l'origine de l'attaque sur les chiites et il n'était pas clair si s'il s'agissait d'un attentat-suicide ou si on avait fait exploser le véhicule à distance.

Les attaques visant les chiites ont connu une recrudescence au cours de la dernière année. Les assaillants — surtout des sunnites — considèrent les chiites comme des hérétiques.

La violence est particulièrement prononcée dans la province de Balochistan, où l'attaque de dimanche a eu lieu.

En plus des 19 personnes tuées, 25 autres ont été blessées, dont plusieurs gravement, a indiqué Tufail Ahmed, un responsable politique local.

La déflagration a complètement détruit l'autocar qui a été happé en plus d'endommager un autre véhicule faisant partie du convoi, dans lequel se trouvaient aussi des pèlerins chiites.

M. Ahmed et Mohammed Ayan Danish, qui voyageait dans le second véhicule, ont affirmé que l'attaque était un attentat-suicide.

Mais Akbar Durrani, le secrétaire de l'Intérieur de la province de Balochistan, a indiqué que l'on avait fait exploser la voiture, stationnée près de la route, à distance.

Les pèlerins de rendaient en Iran, un pays à majorité chiite qui est une destination touristique importante, a indiqué M. Ahmed.

Les chiites forment environ 15 pour cent des 190 millions de personnes du Pakistan. Ils sont répandus au travers du pays. La plus grande communauté se trouve dans la province de Balochistan et est composée principalement de Hazaras, groupe ethnique facilement reconnaissable à causes des traits semblables à ceux des peuples d'Asie centrale.

Plus de 300 chiites ont été tués cette année au Pakistan, selon l'organisme Human Rights Watch.