NOUVELLES
30/12/2012 08:14 EST | Actualisé 01/03/2013 05:12 EST

Peterson propulse les Vikings en éliminatoires avec des gains de 199 verges

MINNEAPOLIS - Adrian Peterson a propulsé les Vikings du Minnesota en éliminatoires où ils affronteront les Packers à Green Bay dès la semaine prochaine.

Peterson s'est approché à neuf verges du record de tous les temps pour les verges par la course établi par Eric Dickerson, terminant la rencontre avec 199 verges de gains, et les Vikings l'ont emporté 37-34 face aux Packers.

«J'ai amorcé ce match avec une seule chose en tête, et c'était la victoire», a indiqué Peterson.

Ce dernier a amassé 36 verges par la course lors de la dernière séquence à l'attaque des Vikings (10-6) pour mettre la table pour le placement de 29 verges de Blair Walsh qui a donné la victoire aux siens.

«La manière dont mes joueurs ont joué aujourd'hui me rend extrêmement fier», a commenté l'entraîneur Leslie Frazier.

Avec cette défaite, les Packers (11-5) ont pris le troisième rang dans la conférence nationale.

«J'ai eu l'impression que nous avons dominé cette rencontre, a mentionné Chris Cook. C'est le sentiment que j'avais quand je nous regardais jouer des lignes de côté.»

Aaron Rodgers a complété 28 de ses 40 tentatives de passes pour des gains de 365 verges et quatre passes de touché. Il a d'ailleurs rejoint Jordy Nelson avec moins de trois minutes à faire au match pour créer l'égalité.

Son vis-à-vis, Christian Ponder, a réussi trois passes de touché, dont une à Peterson. Ponder a amassé 234 verges de gains en réussissant notamment une passe de 65 verges à Jarius Wright au milieu du quatrième quart.

Peterson a terminé la saison avec 2097 verges par la course, devenant ainsi le septième joueur dans l'histoire de la NFL à atteindre le plateau des 2000 verges. Il a dû travailler fort et exploiter toutes les facettes de son jeu pour atteindre ce but. Sa plus longue course en a été une de 28 verges contre la défensive de Green Bay qui était visiblement déterminée à le stopper.

«Ce n'était pas dû pour se produire sinon ce serait arrivé. Je ne peux pas dire que je ne suis pas déçu parce que je le suis, a dit Peterson. Mais nous sommes venus ici pour accomplir notre but ultime et c'était de faire partie des éliminatoires.»

Les Packers ont réduit l'écart à trois points tard au troisième quart grâce à un touché de James Jones. Les officiels ont d'abord jugé que Jones avait échappé le ballon avant de franchir la ligne des buts, mais la reprise vidéo automatique a permis de renverser la décision.

Green Bay a été pénalisé pour conduite antisportive pour avoir lancé le mouchoir de contestation pendant le processus de révision de la séquence. Plus tôt cette saison, une situation similaire était survenue à Detroit et les officiels n'étaient pas allés à la reprise en raison du règlement.

Les dirigeants des Vikings fulminaient sur la galerie de presse alors que l'entraîneur Frazier tentait par tous les moyens d'obtenir des explications sur le terrain. Les officiels ont indiqué que le processus était déjà enclenché quand les Packers ont lancé le mouchoir.

Après avoir affiché un rendement de 9-23 au cours des deux dernières années, les Vikings ont fait tellement de progrès que cette saison était déjà considérée comme un succès. Aucune équipe de la NFL ne peut toutefois être pleinement satisfaite sans participer aux éliminatoires et la tension était palpable dimanche après-midi.

Les Packers étaient déjà assurés du titre de la section nord de la nationale, mais une victoire pouvait leur permettre d'obtenir un laissez-passer pour le deuxième tour des éliminatoires.

«C'est décevant. Nous souhaitions profiter de cette semaine de congé», a déclaré Rodgers.

Les Vikings, eux, devaient absolument l'emporter pour passer en éliminatoires.