NOUVELLES
29/12/2012 03:22 EST | Actualisé 28/02/2013 05:12 EST

Une colonie sauvage en Cisjordanie évacuée sans incident

Les habitants d'une colonie sauvage près de la ville palestinienne de Ramallah, en Cisjordanie, l'ont quittée samedi sans incident, ont rapporté les médias israéliens, 24 heures après que les forces de sécurité eurent tenté de les déloger.

Selon la télévision, des discussions ont eu lieu entre des officiers de l'armée et des représentants religieux de ces colons alors que l'armée a indiqué à l'AFP que la situation était calme samedi soir dans le secteur de la colonie d'Oz Zion.

Près de 250 extrémistes avaient chassé vendredi à coups de pierres des membres des forces de sécurité israéliennes venus les déloger. Cinq gardes-frontières ont été légèrement blessés et un militant d'extrême droite a été arrêté, selon la radio.

La colonie sauvage d'Oz Zion, déclarée illégale, a vu ses baraquements détruits par les autorités à plusieurs reprises mais reconstruits à chaque fois, selon une porte-parole de l'armée.

Les autorités israéliennes jugent illégales les implantations construites sans le feu vert gouvernemental. La communauté internationale, elle, considère comme illégales toutes les colonies érigées en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée, qu'elles aient été autorisées ou non par le gouvernement israélien.

Selon le site d'information Ynet, citant des sources parmi les colons, l'évacuation de cette implantation avait été stoppée après l'intervention de plusieurs ministres du gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu, proches du lobby des colons.

A l'approche des élections législatives du 22 janvier, le Likoud de M. Netanyahu et ses concurrents à l'extrême droite font feu de tout bois pour obtenir les voix des colons et de leurs alliés.

scw/hj/vl

PLUS:afp