NOUVELLES
28/12/2012 12:42 EST | Actualisé 27/02/2013 05:12 EST

Rajan Tata, magnat du conglomérat du même nom, prend sa retraite

Ratan Tata, descendant d'une dynastie industrielle vieille de 140 ans, a tiré sa révérence vendredi, à 75 ans, après avoir passé 21 ans à la tête du Groupe Tata.

« Fer de lance de l'intégration indienne dans l'économie mondiale », comme le titrait le Hindustan Times, le Groupe Tata a un chiffre d'affaires de plus de 100 milliards de dollars et il mène des activités dans 80 pays. Ce géant de l'économie indienne emploie 450 000 personnes.

Rajan Tata avait pris les rênes en 1991 de l'entreprise familiale, alors considérée comme un « dinosaure endormi » par les analystes financiers. Formé dans les universités américaines de Cornell et Harvard, Ratan Tata a transformé le groupe éponyme en procédant à des achats d'entreprises étrangères, une pratique encore inconnue des milieux d'affaires indiens à l'époque.

En l'an 2000, Rajan Tata acquiert le fabricant de thé britannique Tetley. Suivront d'autres transactions pour le groupe Tata: le fabricant de café américain Eight O'clock Coffee, l'aciériste anglo-néerlandais Corus (pour 13,7 milliards de dollars), puis en 2008, les marques haut de gamme Jaguar et Land Rover, rachetées au constructeur automobile américain Ford.

À l'heure actuelle, les activités du Groupe Tata vont de la construction de camions en passant par la chimie, les télécommunications, l'informatique et les services financiers.

Considéré comme le père de la Nano, la voiture la moins chère au monde, Rajan Tata a préféré souligner son départ en compagnie d'employés d'usine plutôt qu'au Bombay House, siège social de son entreprise dans un quartier patrimonial de Mumbay.

Lui succède Cyrus Pallonji Mistry, 44 ans, beau-frère de Rajan Tata et fils du principal actionnaire du Groupe Tata. Cyrus Pallonji Mistry est le sixième PDG du Groupe Tata, fondé en 1868 par Jamsetji Nusserwanji Tata.