NOUVELLES
28/12/2012 01:00 EST | Actualisé 27/02/2013 05:12 EST

Les manifestations en Syrie s'en prennent à l'émissaire Lakhdar Brahimi

Des milliers de manifestants ont défilé vendredi à travers la Syrie, s'en prenant à l'émissaire international Lakhdar Brahimi, accusé de "délivrer un certificat d'innocence au meurtrier" Bachar al-Assad, selon des vidéos mises en ligne par des militants.

Si M. Brahimi a appelé jeudi à Damas à former un gouvernement de transition ayant les pleins pouvoirs, il ne s'est pas prononcé sur le sort du président syrien, provoquant l'ire des manifestants dont certains ont brandi à son adresse un "carton rouge", synonyme d'expulsion sur un terrain de football.

A Homs (centre), dont certains quartiers sont assiégés depuis six mois, une pancarte affirmait "Brahimi délivre un certificat d'innocence au meurtrier".

"Brahimi, imbécile, c'est quoi ton plan? Nos martyrs tombent par centaines et toi tu es perdu dans le tunnel des complots", disait une autre.

A Kafr Nabal, dans la province d'Idleb (nord-ouest), une autre lançait: "Brahimi se fiche que le monde entier soit brûlé pour qu'Assad reste un jour de plus".

Comme tous les vendredis, journée traditionnelle de mobilisation en Syrie, les militants hostiles au régime avaient appelé à manifester, cette fois-ci pour rendre hommage aux dizaines de personnes qui ont été tuées dimanche dans un raid aérien sur une boulangerie dans le centre du pays.

Sur leur page Facebook "The Syrian Revolution 2011", les militants avaient écrit au-dessus d'une carte du monde rouge sang dessiné sur un pain: "La carte de la honte du monde silencieux".

Ils affirmaient également: "Nous avons défilé aujourd'hui pour dire que ces crimes ne nous arrêteront pas, même si on nous prive d'air et d'eau, et pas seulement de pain, nous ne nous rendrons pas et nous tiendrons jusqu'à la victoire".

Des pancartes à travers le pays détournaient les voeux traditionnels à l'approche du nouvel an. "Pour cette nouvelle année, que vos enfants ne soient pas tués. Pour cette nouvelle année, que vos enfants soient au chaud et aient du pain", affirmait l'une d'elle, à Kafr Nabal.

rd/sbh/sw