NOUVELLES
28/12/2012 10:47 EST | Actualisé 27/02/2013 05:12 EST

Les Canadiens aiment la science, sans lui faire toujours confiance (sondage)

Près d'un Canadien sur deux (49,4%) souhaite que le gouvernement ne réduise pas le budget de la recherche scientifique --comme l'impose la loi de finances 2012/2013-- et plus d'un sur cinq (22,6%) voudrait que ce budget augmente, selon un sondage rendu public vendredi.

Cependant, seulement deux Canadiens sur trois ont confiance dans les avertissements des scientifiques sur l'évolution du climat, toujours selon cette enquête réalisée par l'institut Nanos auprès de 1.000 Canadiens interrogés les 3 et 4 décembre.

Ainsi, commente l'institut Nanos, si la société dans sa majorité semble considérer que la science joue un rôle "essentiel" pour résoudre ses problèmes courants et à venir, elle semble plus méfiante en ce qui concerne la question climatique.

Cette méfiance est encore plus visible quant aux mérites des organismes génétiquement modifiés (OGM): la proportion de ceux faisant confiance aux chercheurs tombe à 44,7%.

Curieusement, elle remonte à 77,1% si le débat porte sur les sources d'énergies renouvelables, toujours selon le sondage commandé par l'Institut de recherche en politiques publiques de Montréal, un organisme indépendant à but non lucratif.

Enfin, seuls deux Canadiens sur cinq, soit 41,7% des personnes interrogées, estiment que les scientifiques doivent pouvoir s'exprimer publiquement sur des questions politiques relevant de leur discipline, tandis que 31,8% préféreraient que les chercheurs ne se mêlent pas de politique.

En juillet dernier, des scientifiques ont manifesté à Ottawa contre les coupes budgétaires du gouvernement conservateur entraînant la fermeture de certains laboratoires et des licenciements.

Les dépenses du Canada en recherche-développement sont les plus élevées du G7 en pourcentage du produit intérieur brut, selon le gouvernement.

via/mdm