NOUVELLES
28/12/2012 10:14 EST | Actualisé 27/02/2013 05:12 EST

Jimmy Savile avait une relation privilégiée avec le gouvernement Thatcher

Des documents confidentiels publiés vendredi montrent que l'ancien animateur de la BBC Jimmy Savile, accusé d'agressions sexuelles, avait une relation privilégiée avec le gouvernement britannique à l'apogée de sa gloire, dans les années 1980.

Parmi les papiers rendus publics figure un mot écrit à la main par Savile à Margaret Thatcher dans lequel il soutient que ses « patientes » sont jalouses de ses trop fréquentes rencontres avec la première ministre.

Avec le recul, ces quelques lignes semblent d'un goût douteux. Durant les derniers mois, Jimmy Savile, qui est décédé l'an dernier à l'âge de 84 ans, a en effet été accusé d'avoir agressé sexuellement des centaines d'adolescentes.

Les enquêteurs ont déclaré qu'il était le pire prédateur sexuel de l'histoire de la Grande-Bretagne et affirmé qu'il avait utilisé sa célébrité et son engagement auprès d'oeuvres de bienfaisance pour rencontrer des jeunes filles vulnérables.

Savile, qui arborait des cheveux blond platine et un style vestimentaire voyant, a été fait chevalier par le gouvernement Thatcher et a reçu plusieurs autres honneurs. Malgré les rumeurs sur son penchant pour les adolescentes, il n'a jamais été accusé.

Les documents provenant des archives nationales britanniques révèlent non seulement que Savile avait accès aux plus hautes sphères du gouvernement, mais aussi que les ministres prenaient son travail pour les organismes caritatifs au sérieux et qu'ils discutaient de la meilleure manière de répondre à ses requêtes.

Dans une lettre datée du 14 avril 1980 et débutant par « Mon cher Jimmy », Mme Thatcher parle même de son projet de modifier les règles sur les impôts de façon à donner un coup de pouce aux oeuvres de bienfaisance.

Une autre missive rédigée cette fois par Savile à l'intention de la première ministre respire quant à elle la flagornerie. « J'ai attendu une semaine pour vous écrire ce mot de remerciement concernant votre invitation à dîner parce que j'ai passé un si beau moment que je craignais d'être trop exubérant », assure-t-il en guise d'introduction.

Selon Mark Dunton, un spécialiste de l'histoire contemporaine pour les archives nationales, les documents montrent que l'animateur avait des relations presque amicales avec Margaret Thatcher et d'autres hauts dirigeants, qui semblaient n'être absolument pas au courant des problèmes liés au comportement de la vedette de la BBC dans sa vie personnelle.

« C'est un fait connu que Jimmy Savile a bénéficié du statut de héros -- un héros excentrique, mais un héros tout de même -- pendant longtemps en raison de ses activités caritatives », a commenté M. Dunton.

Du reste, les objectifs de Savile étaient sérieux. Il essayait de persuader la première ministre de réduire le délai nécessaire pour qu'une oeuvre de bienfaisance puisse être exemptée d'impôt et pour que le gouvernement contribue à la rénovation de l'unité de traumatologie spinale du Stoke Mandeville Hospital, l'un de ses projets préférés.


Associated Press