NOUVELLES
28/12/2012 11:16 EST | Actualisé 27/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde - Bormio/Descente: la Squadra en ordre de combat

Les Italiens entendent confirmer samedi à la maison leur excellente entame de saison dans les épreuves de vitesse, à l'occasion de la descente de Bormio (nord), la plus exigeante de la Coupe du monde messieurs de ski alpin sur le plan physique.

Même si la glace n'est pas vraiment au rendez-vous, le toboggan bosselé de la piste Stelvio, tout en dévers et virages, reste un rallye très technique et éprouvant.

Le second entraînement, avec un départ légèrement abaissé à cause du vent au sommet, a confirmé vendredi les bonnes dispositions de la Squadra. Christof Innerhofer, Dominik Paris et Werner Heel, dans cet ordre, ont été seulement devancés par l'Autrichien Klaus Kröll.

Certes, de nombreux ténors, dont le Français Adrien Théaux, le plus rapide du premier entraînement jeudi, ont préféré se relever à mi-parcours, ou carrément renoncer à prendre le départ, comme le Norvégien Aksel Lund Svindal, leader au classement général de la Coupe du monde.

Dans ce contexte, les chronos du 2e intermédiaire, un peu avant la mi-course, sont plus éloquents des "réelles forces en présence" que les temps relevés à l'arrivée, a remarqué Patrice Morisod, l'entraîneur suisse des descendeurs français. Reste qu'à cet endroit, le temps de référence a été signé Paris, le costaud qui s'est formé dans les alpages du Haut-Adige.

Depuis deux-trois ans, Gianluca Rulfi, le responsable de la vitesse, assure qu'il possède le meilleur groupe du circuit. Avec quelques retards -régression de Heel pendant deux saisons, problèmes de dos pour Innerhofer, inconstance de Paris-, ses prédictions s'avèrent cette saison.

Si Svindal est le grand bonhomme de la vitesse (cinq podiums, dont trois victoires, en six courses) de la fin de l'automne, la Squadra a régulièrement placé deux, voire trois de ses représentants dans les +dix+.

"Cette descente est difficile de haut en bas. Ma motivation est immense, c'est ici que j'ai gagné ma première épreuve en coupe du monde, j'y reviens toujours avec beaucoup de plaisir", a rappelé Innerhofer, qui a appris à cohabiter avec ses douleurs. Malgré une préparation estivale imparfaite, le champion du monde de super-G s'est imposé début décembre à Beaver Creek (Etats-Unis).

Kröll, dont la préparation estivale a été gâchée par un accident de motocross au printemps, a rappelé vendredi qu'il était le tenant de la Coupe du monde de descente.

"L'Autriche cherche encore sa première victoire cette saison dans les disciplines de vitesse (descente et super-G, ndr). Moi aussi je suis impatient", a averti Kröll, qui connaît la recette. "La perfection ici est inatteignable. Il faut se concentrer pour tout simplement faire le moins d'erreurs possible".

Et l'histoire dit que, sur les 21 descentes de Coupe du monde disputées dans la station lombarde, 12 ont été remportées par un as de la Wunderteam.

Le programme:

Samedi 29 décembre: descente (10h45 GMT)

asc/alh