Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Argentine : une ex-ministre condamnée à la prison pour corruption

Une ancienne ministre de l'Économie de l'Argentine a été condamnée à quatre ans de prison pour corruption. Felisa Miceli a été forcée de quitter son poste en 2007, quand des billets de banque américains et argentins valant 52 000 $ US avaient été retrouvés dans les toilettes de son bureau.

Dans un jugement unanime, le tribunal a estimé que Mme Miceli était coupable de « dissimulation aggravée » d'une manoeuvre financière illégale et d'obstruction à la justice pour s'être débarrassée d'un rapport de police au sujet de l'argent trouvé dans son bureau. Le tribunal a interdit à l'ancienne ministre d'assumer toute fonction publique pendant huit ans.

L'argent avait été retrouvé par une unité de la police fédérale spécialisée dans les explosifs qui menait une inspection de routine au ministère de l'Économie. L'argent était caché dans un placard situé dans la salle de bain de la ministre.

Felisa Miceli a servi durant la présidence de Nestor Kirchner, le défunt mari de l'actuelle présidente Cristina Fernandez.

Tout au long du procès, elle a clamé son innocence et maintenu que l'argent avait été caché par son frère et un ami qui voulaient acheter une propriété. Elle a affirmé avoir caché l'agent temporairement jusqu'à ce qu'elle puisse le déposer à la banque.

« Il était clair tout au long du procès qu'il n'y avait pas de preuve incriminante, a dit Mme Miceli aux journalistes après le jugement. J'ai fait une erreur, mais maintenant, cela a les apparences d'un crime. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.