NOUVELLES
27/12/2012 03:31 EST | Actualisé 26/02/2013 05:12 EST

Syrie: violents combats dans un aéroport militaire près d'Alep (OSDH)

Des rebelles sont parvenus à pénétrer jeudi, après des mois de siège, dans un aéroport militaire près d'Alep où des combats les opposent désormais à l'armée, ont rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des militants.

"Les rebelles ont réussi à entrer dans l'enceinte de l'aéroport de Menagh (...) de plusieurs côtés après l'avoir encerclé pendant des mois et après de violents combats qui ont commencé il y a quelque jours", a annoncé dans un communiqué l'OSDH.

"De violents combats ont lieu maintenant à l'intérieur de l'aéroport", a ajouté cette organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

Un militant de l'opposition dans la province d'Alep se faisant appeler Abou Hicham a envoyé à l'AFP par mail plusieurs vidéos qu'il a dit avoir prises sur à l'aéroport.

Sur l'une d'elles, des combattants arborant le drapeau du Front Al-Nosra s'approchent de ce qui est présenté comme l'aéroport de Menagh. Une autre montre un hélicoptère dont la queue est cassée.

L'aéroport de Menagh est "le dernier bastion des crimes du (président Bachar al-) Assad dans la province d'Alep", assure dans une vidéo un membre de l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils) lisant un communiqué.

Les "héros de l'ASL sont en train de mener un combat décisif" dans cette région, ajoute-t-il.

Les rebelles cherchent depuis août à s'emparer de cet aéroport situé à 30 km au nord-ouest d'Alep, et d'où décollent les hélicoptères et les avions qui mènent des raids sur la deuxième ville de Syrie.

Toujours dans le nord-ouest du pays, l'armée de l'air a mené jeudi des raids aériens aux abords de la base militaire de Wadi Deif (nord-ouest), assiégée par les rebelles depuis plus de deux mois, selon l'OSDH.

Le Front Nosra, mouvement jihadiste désormais présent sur la quasi-totalité des fronts en Syrie, s'était emparé le 11 décembre de la base militaire cheikh Souleimane, située à l'ouest d'Alep.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue conflit armé. En 21 mois, les violences ont fait plus de 45.000 morts, selon l'OSDH.

rd/vl/fc