NOUVELLES
27/12/2012 11:50 EST | Actualisé 26/02/2013 05:12 EST

Raids aériens en Syrie, combats de Damas et d'Alep (ONG)

L'aviation syrienne menait jeudi des raids sur la province d'Idleb (nord-ouest), tandis que des combats opposaient soldats et rebelles près de Damas et d'Alep (nord), où les rebelles ont attaqué des positions militaires, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans l'après-midi, "les chasseurs-bombardiers ont mené des nouveaux raids autour de Jisr al-Choughour et Maaret al-Noomane", dans la province d'Idleb, a rapporté l'OSDH, faisant également état de combats au sol.

Plus tôt, l'armée de l'air avait bombardé les abords de la base militaire de Wadi Deif, assiégée par les rebelles depuis plus de deux mois près de Maaret al-Noomane, une ville stratégique contrôlée par les rebelles depuis octobre, selon la même source.

Toujours dans la province d'Idleb, les hélicoptères ont mitraillé la localité de Binneche, tuant trois civils, tandis que de nombreux soldats ont été tués et blessés lorsqu'un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée dans une localité à majorité chrétienne, selon la même source.

Au total, les violences ont fait au moins 49 morts jeudi à travers le pays, dont 11 rebelles et 16 soldats tués dans la seule province d'Idleb, selon l'OSDH, une organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires à travers la Syrie.

L'agence officielle syrienne Sana a affirmé pour sa part que l'armée avait tué et blessé de nombreux "terroristes" dans la province, terme par lequel les autorités désignent les rebelles.

Près de Damas, plusieurs banlieues ont également été visées par des raids aériens, et des combats se déroulaient au sol, selon l'OSDH.

A Sbina, une autre banlieue, une voiture piégée a fait quatre morts et dix blessés, en majorité de jeunes élèves d'une école proche, selon la télévision publique.

Dans la province d'Alep (nord), des combats avaient lieu aux abords de l'aéroport international ainsi que d'un aéroport militaire, selon l'OSDH.

L'aviation a également bombardé la province de Homs (centre), tuant un homme et un enfant, selon l'OSDH.

Mercredi, les violences avaient fait 121 morts en Syrie, dont 50 rebelles et 41 soldats, selon l'OSDH. Parmi ces victimes figure le citoyen-journaliste Abou Yazen al-Hamoui, qui travaillait comme fixeur pour des journalistes d'Al-Jazeera pris pour cible par un tireur embusqué dans la province de Hama (centre).

En 21 mois d'une révolte populaire violemment réprimée et devenue conflit armé, les violences ont fait plus de 45.000 morts en Syrie, selon l'OSDH.

kam/sbh/fc