NOUVELLES
27/12/2012 05:25 EST | Actualisé 26/02/2013 05:12 EST

Les Packers veulent un bye et les Vikings une place en éliminatoires

MINNEAPOLIS - Aaron Rodgers et les Packers de Green Bay ont trouvé leur rythme en décembre et auront la chance de s'assurer du deuxième rang dans l'Association Nationale lors de leur dernier match de la saison.

En plus de porter un dur coup à leurs rivaux de section.

De leur côté, Adrian Peterson et les Vikings du Minnesota auront la chance de s'assurer d'une première participation aux éliminatoires en trois ans, et ont un record majeur dans leur mire.

Il serait difficile d'avoir un duel plus important et c'est exactement le genre de match auquel tout le monde veut participer.

«C'est ce qui est excitant, a déclaré l'entraîneur-chef des Packers Mike McCarthy. Nous avons la chance de jouer un match comme ceux en éliminatoires, dans une ambiance comme celle que l'on retrouve en éliminatoires, à l'étranger devant une foule bruyante et les deux équipes ont beaucoup à gagner. Je crois que c'est super pour notre équipe de football.»

Les Packers (11-4) ont gagné 10 de leurs 11 derniers matchs après un début de saison difficile et ont besoin d'une victoire afin de s'assurer d'un bye au premier tour et d'amorcer leur route vers le Super Bowl dans le confort de leur domicile. Rodgers a des airs de joueur par excellence en titre. Clay Matthews, Greg Jennings et Jordy Nelson sont de retour au jeu après avoir été blessés et les Packers sont près de compter à nouveau sur leur effectif complet.

«Les gars doivent comprendre que peu importe qui s'est démarqué, il va recevoir le ballon et ils doivent être prêts pour ça, a indiqué Rodgers. C'est une bonne chose de pouvoir compter sur trop d'armes.»

Les Vikings (9-6) doivent gagner afin d'éviter de se rabattre sur des scénarios complexes afin d'espérer se qualifier pour les éliminatoires, et Peterson pourchasse le plateau des 2000 verges de gains au sol et le record d'Eric Dickerson de 2105 verges de gains au sol en une saison. Peterson a besoin de 102 verges de gains pour devenir le sixième porteur de ballon dans l'histoire de la NFL à atteindre le plateau des 2000 verges en une saison, et de 208 verges pour fracasser le record de Dickerson, établi en 1984.

«Je crois avoir de bonnes chances d'y arriver, a confié Peterson. J'y crois et pour y parvenir, il faut y croire.»

Peterson connaissait une séquence de huit matchs avec au moins 100 verges de gains au sol, mais cette séquence a pris fin la semaine dernière face aux Texans de Houston, qui l'ont limité à 86 verges de gains en 25 courses. Les Texans ont appliqué beaucoup de pression contre Peterson afin de le contenir et même s'il a été en mesure d'obtenir quelques gains intéressants, il n'a jamais été capable d'effectuer d'impressionnantes courses comme il l'avait fait au cours de sa séquence prolifique.

«C'est certainement quelque chose que je veux accomplir, a admis Peterson. Évidemment, le plus important est de gagner le match et de se qualifier pour les éliminatoires. Je serais satisfait avec les deux, mais je serais certainement satisfait avec la victoire.»

Si les Vikings s'inclinent, ils devront espérer que les Lions de Detroit battent les Bears de Chicago, que les Eagles de Philadelphie battent les Giants de New York et que les Redskins de Washington battent les Cowboys de Dallas afin de se faufiler en éliminatoires. Cependant, les Vikings ont une attitude positive depuis une défaite face aux Packers il y a quelques semaines. Ils ont répliqué avec trois victoires d'affilée et ont absolument besoin d'un quatrième gain de suite.

Les Packers devront donc s'attendre à voir Peterson toucher souvent au ballon.