NOUVELLES
27/12/2012 03:06 EST | Actualisé 26/02/2013 05:12 EST

L'auteur et compositeur Lawrence Lepage s'éteint à l'âge de 81 ans

MONTRÉAL - L'auteur et compositeur Lawrence Lepage s'est éteint dans la nuit du 25 décembre à l'âge de 81 ans, a-t-on appris jeudi.

M. Lepage, qui avait récemment fait un retour sur disque et sur scène après quelque 30 ans d'absence, a été retrouvé sans vie dans son fauteuil, chez lui, à Rimouski.

«Il avait des problèmes cardiaques et il était suivi par un cardiologue», a raconté Françoise Boudrias, directrice artistique de la boîte La Prûche libre, qui a produit le dernier album de l'artiste. «Comme c'est souvent le cas avec le coeur, son décès a été soudain.»

Mme Boudrias a précisé que le musicien était seul au moment de son décès, puisque sa femme, Marielle, était hospitalisée en raison d'une blessure à la hanche et au poignet.

«L'une de ses filles lui a téléphoné le 25 et le 26 décembre, mais il n'a pas répondu et elle s'est inquiétée. C'est l'infirmière qui s'occupait de lui et de son épouse qui l'a trouvé», a raconté la productrice.

Figure connue du milieu musical des années 1960 et 1970, M. Lepage a collaboré notamment avec Gilles Vigneault, Pauline Julien, Jacques Labrecque, Georges D'Or, Édith Butler, Angèle Arsenault et Buffy Sainte-Marie, en plus de travailler pour le théâtre, avec entre autres Victor Lévy-Beaulieu.

«Il a été chanté par beaucoup de monde mais, quand il a quitté Montréal à la fin des années 1970, il est tombé dans l'oubli», a affirmé Françoise Boudrias, qui a connu le musicien à l'époque où il fréquentait des bars montréalais comme La Casanou et L'Imprévu.

«Lorsque Serge Arsenault, qui est l'un de ses grands amis, m'a approchée pour me proposer de produire le nouveau disque de Lawrence Lepage, j'ai accepté parce que je trouvais important de redonner un visage à ses chansons.»

Cet album, «Le Temps», a été lancé en octobre, soit 36 ans après son précédent opus, sorti en 1976. Il mêle des pièces inédites à des classiques comme «Mon Vieux François» et «Monsieur Marcoux», et a donné lieu à trois spectacles l'automne dernier.

Mme Boudrias n'a pas pu fournir de détails sur les funérailles, mais a confié qu'elle ne serait pas surprise qu'il n'en ait pas. «C'était un personnage très coloré et rebelle, quelqu'un en marge du système, une antistar», a-t-elle déclaré. «Mais c'était aussi un artiste et un poète, même s'il ne voulait pas qu'on le désigne ainsi.»

Outre sa conjointe Marielle, Lawrence Lepage laisse derrière lui ses filles Christine et Nathalie.