NOUVELLES
27/12/2012 03:57 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Argent du tennis: les tournois du Grand Chelem, vaches à lait du circuit

Même accusés de pingrerie, les quatre tournois du Grand Chelem fournissent jusqu'à 70% des revenus des joueurs de tennis.

Pour les sans-grade du circuit, l'année 2013 commence plutôt bien. Après avoir menacé de faire grève, ils ont obtenu une revalorisation de la dotation de l'Open d'Australie, plus particulièrement sur les premiers tours.

Et les autres tournois du Grand Chelem vont s'aligner dans les mois qui viennent après avoir déjà fait un effort cette année.

Perdre au premier tour de l'Open d'Australie rapportera désormais près de 22.000 euros, contre 16.500 l'année dernière et 18.000 à Roland-Garros en 2012. C'est plus que ce que certains tournois ATP offrent à leurs demi-finalistes.

Certains comme l'entraîneur australien Daren Cahill déplorent une "prime à la médiocrité". Mais cette somme, à comparer avec le chèque de 1,9 millions d'euros qu'empochera le vainqueur, est indispensable à beaucoup pour financer leur activité, marquant ainsi une vraie frontière entre ceux admis à jouer les tournois du Grand Chelem (128 par tableau) et ceux qui restent à la porte.

"Les tournois du Grand Chelem, c'est ce qui nous fait vivre. Ca fait quatre grosses sommes fixes par an sur lesquelles on peut se projeter", souligne le Française Mathilde Johansson, 88e mondiale, qui a gagné 185.000 euros en 2012 dont 110.000 dans les tournois du Grand Chelem.

Malgré cela, les tournois majeurs ont été accusés de distribuer une trop faible partie de leur énorme chiffre d'affaire aux principaux acteurs, de 20% à 30%, contre par exemple 50% en NBA.

"Quand on regarde le football américain ou le basket, le pourcentage alloué aux joueurs est parfois trois fois plus élevé", a fulminé l'ancien champion John McEnroe solidaire avec les joueurs actuels.

La fronde, portée par les meilleurs, a duré plusieurs mois avant que les concessions des "majors" ne viennent apaiser le débat, au moins pour l'instant.

Dotation de l'Open d'Australie 2013 (en euros brut):

1er tour: 21.850

2e tour: 36.000

3e tour 56.250

8e de finale: 99.000

1/4 de finale: 198.000

1/2 finale: 396.000

Finale: 962.300

Vainqueur: 1.924.000

jk/gf/jmt