NOUVELLES
27/12/2012 03:19 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Algérie: deux adolescents tués par une bombe visant l'armée, selon la presse

Deux adolescents d'une même famille ont été tués mercredi dans l'explosion d'une bombe de fabrication artisanale, qui visait des militaires, dans la région de Bouira, à 125 km au sud-est d'Alger, a rapporté la presse algérienne jeudi.

Les victimes, âgées de 12 et 14 ans, revenaient d'un champ d'oliviers quand l'engin a explosé.

Selon certains journaux, un des adolescents a marché sur la bombe enfouie sous terre, alors que d'autres évoquent une bombe placée dans un sac posé sous un arbre, qui a explosé quand l'une des victimes l'a touchée.

D'après la presse, l'explosion visait les militaires qui s'entraînent sur un champ de tir à côté. Régulièrement, des bombes artisanales, enfouies sous terre, prennent pour cible l'armée, explosant au passage de convois de militaires.

Les services de sécurité ont lancé une opération de ratissage dans la forêt d'Ahl Regueb à 20 km au sud de la wilaya (préfecture) de Bouira, pour trouver les responsables.

Le 20 décembre, un officier supérieur de l'armée algérienne a été tué dans cette région lors d'un accrochage avec des islamistes armés, avait rapporté la presse.

L'officier, un colonel, participait à une opération de recherche déclenchée à la suite d'informations faisant état de la présence d'un important groupe armé dans une zone montagneuse près de Bouira.

Un haut dirigeant d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique), présenté comme le porte-parole et numéro trois de cette organisation, avait été arrêté le 16 décembre dans cette même région.

amb/cco/sw