NOUVELLES
26/12/2012 11:23 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Un ministre syrien soigné à Beyrouth est rentré à Damas (agence)

Le ministre syrien de l'Intérieur, Mohammad Ibrahim al-Chaar, blessé il y a deux semaines dans un attentat à Damas, a quitté l'hôpital de Beyrouth où il était soigné et a regagné son pays, a annoncé mercredi l'agence nationale d'Information (ANI) libanaise.

"Après avoir subi un traitement à l'hôpital américain de Beyrouth (AUH), le ministre syrien de l'Intérieur a quitté Beyrouth (mercredi) à bord d'un avion privé pour Damas", a rapporté l'ANI.

Le ministre était arrivé à Beyrouth il y a une semaine. Une source au sein des services de sécurité syriens avait affirmé qu'il avait été "blessé à une épaule par la chute du faux plafond de son bureau" dans les attentats du 12 décembre devant le ministère de l'Intérieur à Damas.

Le groupe jihadiste du Front Al-Nosra avait revendiqué ces attentats, en affirmant que deux kamikazes avaient fait exploser leur ceinture, déclenchant des combats dans l'enceinte du ministère, avant que deux voitures piégées n'explosent.

L'une des voitures était garée devant le bureau du ministre, selon le groupe, qui combat aux côtés des rebelles le régime de Bachar al-Assad et qui a revendiqué la plupart des attentats commis en Syrie depuis le début de la crise en mars 2011.

M. Chaar avait déjà été blessé le 18 juillet dans un attentat spectaculaire qui avait tué à Damas quatre hauts responsables syriens, dont le beau-frère de M. Assad.

rd/sk/fc