NOUVELLES
26/12/2012 02:01 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Un entrepôt de feux d'artifice explose au Nigeria: au moins un mort

LAGOS, Nigeria - Une puissante explosion a pulvérisé un entrepôt de feux d'artifices dans la plus grande ville du Nigeria mercredi, entraînant un incendie qui a menacé de raser le quartier environnant et qui a projeté un épais panache de fumée noire dans le ciel. Au moins une personne est morte et 15 autres ont été blessées, ont indiqué les responsables des services d'urgence.

L'explosion s'est produite vers 9 h dans le secteur Jankara de Lagos, un quartier où les rues sont étroites et dont les bâtiments en béton abritent des magasins, ainsi que des résidants qui s'entassent parfois par douzaine dans une chambre. La détonation causée par l'explosion a été entendue à plusieurs kilomètres de là, et certaines fenêtres ont vibré.

Un journaliste de l'Associated Press a vu des membres de la Croix-Rouge nigériane traiter des gens pour des lacérations mineures ou des contusions, à quelques coins de rue du lieu de l'explosion. Quelques heures plus tard, les secouristes ont pu extirper un cadavre carbonisé de la structure encore fumante de l'entrepôt.

De nombreuses personnes ont été piétinées en emprutant à la course les petites rues étroites situées aux alentours du lieu du sinistre, a expliqué Yushau Shuaib, porte-parole de l'Agence de gestion nationale des urgences du Nigeria.

Le nombre de victimes pourrait augmenter alors que les secouristes tentent de retirer des débris du brasier. De la fumée continuait de s'élever au-dessus du quartier en fin de journée mercredi.

Les ruelles entourant le bâtiment en flammes étaient couvertes de cartouches de feux d'artifices utilisées. Plusieurs policiers et responsables de la sécurité ont trouvé dans l'entrepôt d'imposants feux d'artifices ressemblant à des obus, qui s'apparentent à ceux utilisés par les professionnels pour présenter des spectacles.

Les Nigerians font souvent exploser des feux d'artifice et des pétards pour célébrer Noël et le jour de l'An, des vendeurs itinérants se frayant même un chemin à travers la circulation afin de vendre de petits explosifs aux automobilistes.

Les responsables du gouvernement local ont tenté à plusieurs reprises d'interdire les feux d'artifices cette année, notamment afin d'assurer la sécurité de la population et de prévenir la menace terroriste, dans un pays où une secte radicale islamiste orchestre parfois des fusillades et des attentats à la voiture piégée. Néanmoins, des feux d'artifices ont explosé un peu partout dans le pays au cours des derniers jours afin de marquer le temps des Fêtes.