NOUVELLES
26/12/2012 01:41 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

L'Unicef appelle Moscou à ne pas renoncer aux adoptions internationales

L'Unicef, le fonds des Nations unies pour l'enfance, a appelé mercredi Moscou à ne pas interdire les adoptions internationales, après l'approbation par la chambre haute du Parlement russe d'une loi interdisant aux Américains d'adopter des orphelins russes.

Le directeur général de l'Unicef --Fonds international de secours à l'enfance des Nations unies-- Anthony Lake a exhorté le gouvernement russe à faire de "la détresse actuelle de nombreux enfants russes vivant dans des orphelinats un sujet prioritaire".

"Nous appelons le gouvernement à mettre en oeuvre un plan de protection pour renforcer les familles russes. Des alternatives au placement des enfants dans des institutions spécialisées sont essentielles, parmi lesquelles les familles d'accueil, l'adoption dans le pays même, ou l'adoption internationale", détaille-t-il dans un communiqué.

La chambre haute du Parlement russe a approuvé à l'unanimité mercredi l'interdiction faite aux Américains d'adopter des orphelins russes, une loi désormais sur le bureau du président Vladimir Poutine, qui doit la promulguer pour qu'elle entre en vigueur.

Le texte, voté vendredi en troisième et dernière lecture par la Douma (chambre basse), se veut une réponse à la "liste Magnitski" adoptée aux Etats-Unis, qui sanctionne des responsables russes impliqués dans la mort en 2009 en prison du juriste Sergueï Magnitski, ou dans d'autres violations des droits de l'homme.

tw/mdm/sam