NOUVELLES
26/12/2012 09:18 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, espoir sur le budget américain

Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse mercredi à New York, alors que les responsables politiques à Washington s'apprêtaient à reprendre les négociations sur le budget américain pour tenter d'éviter une cure d'austérité forcée néfaste à la demande énergétique.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, gagnait 1,87 dollar à 90,48 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Après deux séances de baisse, "la reprise des discussions sur le +mur budgétaire+" à Washington soutient les cours du pétrole comme ceux des marchés d'actions ou d'autres matières premières, a remarqué Bill Baruch, de iiTrader.com.

Le président Barack Obama a en effet décidé d'écourter ses vacances et de repartir vers Washington mercredi soir pour tenter de trouver un accord avec les républicains afin d'empêcher la cure d'austérité forcée, faite de hausse d'impôts et de coupes drastiques dans les dépenses, qui menace les Etats-Unis début 2013.

Ces mesures de rigueur pourraient entraîner un ralentissement de l'activité économique aux Etats-Unis de mauvais augure pour la demande de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'énergie.

Dans ce contexte, les investisseurs vont surveiller de près le niveau des stocks de pétrole brut américains la semaine dernière.

L'association professionnelle API diffusera ses chiffres jeudi, à la veille de la publication des statistiques officielles du département américain de l'Energie vendredi, retardée de deux jours à cause des fêtes.

L'affaiblissement du billet vert participait par ailleurs à la remontée des cours du brut, selon M. Baruch. Cela rend en effet plus attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

jum/ved/mdm