NOUVELLES
26/12/2012 10:11 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

La Corée du Sud s'apprête à acheter quatre drones Global Hawk aux Etats-Unis

Le Pentagone a notifié le Congrès américain du projet de vente de quatre drones de reconnaissance Global Hawk à la Corée du Sud pour 1,2 milliard de dollars afin de renforcer ses capacités de surveillance du voisin nord-coréen, a-t-on appris mercredi.

Le Congrès, notifié le 21 décembre, dispose de 30 jours pour soulever d'éventuelles objections, faute de quoi le contrat sera alors conclu.

La vente comprend quatre RQ-4 Block 30 Global Hawks, ainsi que de l'équipement de surveillance embarqué optique, infrarouge, radar, et les systèmes de communication et d'exploitation du renseignement nécessaires pour opérer les drones, précise l'Agence de coopération de défense et de sécurité (DSCA) dans un communiqué.

"La République de Corée a besoin de cette capacité de renseignement et de surveillance afin d'être en mesure d'assurer la responsabilité du recueil du renseignement (...) en 2015", quand les Etats-Unis doivent remettre à Séoul le contrôle opérationnel en temps de guerre des troupes sud-coréennes.

Depuis la guerre de Corée, l'alliance entre les deux pays prévoit que Washington dirige l'armée sud-coréenne en cas de nouveau conflit avec Pyongyang. Cinquante ans après l'armistice, les Etats-Unis continuent de maintenir 28.500 militaires dans la péninsule.

Construit par Northrop Gruman, le Global Hawk RQ-4A est un drone à réaction à long rayon d'action. Il n'emporte pas d'armement.

Outre l'armée américaine, l'Allemagne a reçu en 2011 son premier Global Hawk, baptisé "Euro Hawk". Treize pays de l'Otan participent en outre à un programme nommé "Alliance Ground Surveillance" (AGS) prévoyant de doter l'Alliance atlantique de cinq Global Hawk.

mra/mdm