NOUVELLES
26/12/2012 01:12 EST | Actualisé 24/02/2013 05:12 EST

La Chine a inauguré la plus longue ligne de train à grande vitesse au monde

PÉKIN, Chine - La Chine a inauguré, mercredi, la plus longue ligne de train à grande vitesse (TGV) au monde.

Celle-ci relie les 2298 kilomètres qui séparent Pékin de Guangzhou, un pôle économique du sud du pays.

Les convois pourront initialement se déplacer à une vitesse de 300 km/h, ce qui permettra de franchir la distance en approximativement huit heures. Auparavant, une vingtaine d'heures étaient nécessaires pour réaliser le même parcours.

Un premier train a quitté la capitale chinoise à 9 h mercredi en direction de Guangzhou. Un autre train a effectué le trajet inverse une heure plus tard.

La Chine a investi une très grande quantité de ressources et mis en jeu son prestige dans son programme de TGV à très grande visibilité.

Au cours des derniers mois, toutefois, une série de problèmes ont nui à l'entreprise: une section de la ligne s'est effondrée dans le centre du pays après de fortes pluies, en mars, alors que l'écrasement d'un train, en août 2011, a fait 40 morts. L'ancien ministre responsable des chemins de fer, qui a supervisé la construction du réseau, ainsi que le premier ingénieur ferroviaire, ont tous deux été arrêtés dans le cadre d'une enquête non reliée à l'accident, plusieurs mois plus tôt.

Cette nouvelle ligne effectue également des arrêts dans plusieurs grandes villes en chemin, incluant les capitales provinciales Shijiazhuang, Wuhan et Changsa.

Plus de 150 paires de trains à grande vitesse circuleront sur cette nouvelle ligne à tous les jours, a indiqué l'agence de presse officielle Xinhua News, citant le ministre des Voies ferrées.

Les voies ferrées constituent une partie essentielle du système de transport chinois. Le gouvernement prévoit construire quatre lignes de TGV d'est en ouest et quatre autres du nord vers le sud d'ici 2020.

Cette nouvelle ouverture porte à plus de 9300 kilomètres la longueur du réseau à grande vitesse au pays, soit un peu plus de la moitié de sa cible pour 2015, établie à 18 000 kilomètres.