NOUVELLES
26/12/2012 08:00 EST | Actualisé 25/02/2013 05:12 EST

Côte-Nord : Le projet de Mine Arnaud à Sept-Iles : de nouvelles étapes prévues en 2013

Le projet Mine Arnaud défraie les manchettes sur la Côte-Nord depuis deux ans. En 2012, le promoteur a multiplié les activités pour rallier la population à son projet de mine d'apatite à ciel ouvert. Les opposants en ont fait autant.

Mine Arnaud a déposé son étude d'impact sur l'environnement en mars. Depuis, le promoteur a multiplié les séances d'information pour faire accepter son projet. Au nom de la diversification économique, quelques groupes locaux se disent favorables à la mine.

« On a toujours le passé en tête. On a eu quand même les années 80 où on n'avait pas tellement de diversification. Présentement, disons qu'on force pour diversifier un p'tit peu la région, surtout qu'on a une bonne opportunité avec le projet de mine Arnaud, explique le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Marc Dallaire.

Le mouvement des opposants a culminé en novembre lors d'une soirée qui a rassemblé plus de 400 personnes. Il a été décidé de lancer une pétition exigeant un référendum.

« Monsieur le maire va devoir comprendre une chose, ce n'est plus un groupuscule. Va falloir qu'il sorte ça de son vocabulaire. Il fait face à de plus en plus de citoyens avec qui on va pouvoir partager cette information-là. Je suis convaincu que le gros bon sens va faire en sorte qu'il va se ramener, ils vont se ramener de notre côté », soutient Réjean Porlier, un opposant.

Mais la ville, au lieu de soumettre le projet au vote populaire, préfère conserver sa grille d'analyse en développement durable.

Somme toute, l'année 2013 devrait être cruciale. Mine Arnaud soumettra une version finale de son étude d'impact. Suivront les travaux du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement.

PLUS: