NOUVELLES
25/12/2012 06:51 EST | Actualisé 24/02/2013 05:12 EST

Iran: opération policière à Téhéran, une centaine de "voyous" arrêtés

Une centaine de "voyous" ont été arrêtés mardi à Téhéran, dans le cadre d'une vaste opération policière décrétée par les autorités, après l'agression brutale d'un homme, filmée par une caméra de surveillance, a annoncé la police de la capitale.

"Ce (mardi) matin nous avons arrêté plus de cent voyous, dont certains avaient des antécédents" judiciaires, a déclaré à la presse le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedinia.

"Nous les ferons marcher à travers les quartiers où ils sévissaient, afin de briser leur réputation superficielle", a-t-il ajouté, affirmant suivre un ordre de l'autorité judiciaire iranienne.

Des opérations anti-délinquance sont régulièrement organisées en Iran, mais cette dernière opération a été provoquée par la diffusion sur le site internet de partage de vidéos YouTube d'une agression à un distributeur automatique de billets, filmée par une caméra de surveillance et reprise par les télévisions.

Postée le 6 décembre, la vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=sfWaW1Yf1ok) montre un homme attaqué par quatre individus masqués qui lui prennent son argent, sa sacoche et son manteau. L'un des agresseurs, armé d'une machette, lui porte aussi un coup de couteau avant de s'enfuir.

Le 12 décembre, le chef de l'autorité judiciaire, l'ayatollah Sadegh Larijani, avait estimé que cette agression "a causé un sentiment d'insécurité, et même si ce genre d'agression arrive partout dans le monde, c'est choquant pour nous de voir que cela arrive dans un pays islamique et la police doit recommencer à combattre les voyous".

Cité par l'agence Isna, il avait souligné que "selon la loi islamique, il n'y a pas de différence entre celui qui utilise une arme à feu ou une arme blanche pour un crime, il est +moharab+ (en guerre contre Dieu) et encourt la peine de mort".

Trois jours plus tard, le chef-adjoint de la police iranienne Ahmad Reza Radan avait annoncé que les quatre agresseurs de la vidéo avaient été arrêtés.

Mardi, M. Radan a affirmé que les opérations de police avaient permis une réduction de 47% de la criminalité dans le pays.

fpn/cyj/tg/hj