NOUVELLES
25/12/2012 10:33 EST | Actualisé 24/02/2013 05:12 EST

Démantèlement d'une cellule du FPLP qui voulait enlever un soldat israélien (Shin Beth)

Le service de la sécurité intérieure israélien Shin Beth a annoncé mardi, dans un communiqué, avoir arrêté dix membres du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche nationaliste) soupçonnés d'avoir planifié l'enlèvement d'un soldat israélien.

Les arrestations remontent à plusieurs mois, a précisé le Shin Beth, qui a levé un black-out médiatique sur l'affaire, une pratique à laquelle le service de sécurité intérieur israélien a régulièrement recours.

"Le Shin Beth, avec l'aide de l'armée et de la police israéliennes, a arrêté une cellule armée du FPLP qui s'apprêtait à enlever un Israélien afin qu'il serve de monnaie d'échange pour la libération d'Ahmed Saadat, le chef du FPLP, emprisonné en Israël", a-t-il ajouté.

Selon la même source, les deux principaux suspects, des habitants de Ramallah, avaient prévu d'enlever un soldat israélien pour qu'il serve de monnaie d'échange pour la libération d'Ahmed Saadat, condamné en 2008 à 30 ans de prison pour implication dans plusieurs attentats, notamment le meurtre du ministre israélien du Tourisme Rehavam Zeevi en octobre 2001.

Un acte d'accusation pour "complot en vue de kidnapper un soldat" a été déposé par le Shin Beth contre les deux activistes auprès d'un tribunal militaire et ils seront détenus jusqu'à la fin des procédures judiciaires, a précisé le service de sécurité intérieur.

Les huit autres membres de la cellule sont également en détention, accusés d'"activités terroristes contre les forces de l'ordre israéliennes".

Des groupes armés palestiniens, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, menacent régulièrement de recourir à l'enlèvement d'Israéliens dans le but de faire libérer des Palestiniens parmi les quelque 4.700 emprisonnés par Israël.

mib/cco