NOUVELLES
24/12/2012 11:59 EST | Actualisé 23/02/2013 05:12 EST

Inde: la police bloque des routes pour empêcher des manifs contre un viol brutal

NEW DELHI - Les autorités indiennes ont fermé plusieurs routes dans le coeur de la capitale indienne pour une deuxième journée de suite, mardi, afin de mettre fin à une semaine de manifestations visant à dénoncer le viol d'une jeune femme qui a été perpétré par une bande à bord d'un autobus.

Des milliers de policiers armés et des troupes paramilitaires ont bloqué des routes du centre de New Delhi pour empêcher les manifestants de se rendre au palais présidentiel.

Un policier blessé lors des affrontements de dimanche a rendu l'âme à l'hôpital et les autorités ont déposé des accusations de meurtre à l'endroit de certains manifestants, a indiqué un porte-parole de la police, Rajan Bhagat.

Les manifestations se sont poursuivies malgré l'assurance du gouvernement indien de considérer la possibilité que les six suspects arrêtés dimanche dans ce dossier de viol puissent faire face à la peine de mort.