NOUVELLES
24/12/2012 11:13 EST | Actualisé 23/02/2013 05:12 EST

«Idle No More»: quatrième jour du blocus du CN à Sarnia

SARNIA, Ont. - Des membres d'une nation autochtone du sud-ouest de l'Ontario ont défilé lundi dans les rues de Sarnia, poursuivant, pour une quatrième journée consécutive, un blocus des rails du CN.

La Première Nation Aamjiwnaang a indiqué que la manifestation à l'hôtel de ville de Sarnia et le blocus des rails s'inscrivaient dans le cadre du mouvement de protestation «Idle No More».

L'organisatrice, Vanessa Gray, a expliqué que l'événement avait pour but de rassembler la communauté pour défendre ses droits et ses convictions.

Rien ne porte à croire que le blocus prendra fin sous peu.

Une injonction a été prononcée donnant à la police municipale le pouvoir de mettre fin au blocus, mais le maire de Sarnia a déclaré que les autorités n'interviendraient pas si la manifestation demeurait pacifique.

Les manifestants ont fait valoir que le blocus allait continuer jusqu'à ce que le premier ministre Stephen Harper rencontre Theresa Spence, la chef de la nation d'Attiwapiskat qui mène une grève de la faim pour attirer l'attention sur les enjeux autochtones.

Lundi, le sénateur conservateur Patrick Brazeau, qui appartient à la nation algonquine, a tenté sans succès de discuter avec la chef Theresa Spence. Lors d'une entrevue la semaine dernière, il avait déclaré sur les ondes d'une station de télévision autochtone qu'il ne croyait pas que Mme Spence représentait un bon exemple pour la jeunesse.

PLUS:pc