NOUVELLES
24/12/2012 10:10 EST | Actualisé 23/02/2013 05:12 EST

Des milliers de personnes fêtent Noël à Bethléem, lieu de naissance de Jésus

Des chrétiens du monde entier se sont rassemblés sur la place de la Mangeoire de Bethléem, lundi, pour célébrer la naissance de Jésus-Christ dans la ville de Cisjordanie où il est né. Pour leurs hôtes palestiniens, cette saison des Fêtes était particulièrement joyeuse.

Le plus haut responsable catholique en Terre sainte a célébré la récente reconnaissance d'un État palestinien par l'ONU lors de sa traditionnelle homélie de Noël. Le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a déclaré à ses fidèles que les festivités de cette année étaient doublement joyeuses et soulignaient « la naissance de Jésus-Christ et la naissance de l'État de Palestine ». Mais le chemin vers l'indépendance « sera long et exigera un effort unifié », a dit le patriarche.

Il a ensuite donné le coup d'envoi d'une procession de la vieille ville de Jérusalem à Bethléem, lieu de naissance traditionnel de Jésus. Pour entrer dans la ville biblique, le patriarche a dû traverser un imposant portail de métal pour franchir le mur de béton construit par les Israéliens afin d'éviter les attaques palestiniennes.

Des centaines de personnes était réunies sur la place de la Mangeoire, devant la basilique de la Nativité, pour accueillir le patriarche Twal. L'ambiance était festive, avec des enfants vêtus de leurs plus beaux habits ou avec des costumes de père Noël, ainsi que des fanfares qui jouaient dans les rues.

À la tombée de la nuit, la place illuminée, décorée d'un sapin de Noël de 25 mètres, a pris des airs de carnaval.

Chorale et chants de Noël

Des membres d'une chorale de l'église baptiste de Jérusalem ont entonné des chants de Noël sur un côté de la place, distribuant des feuillets avec les paroles des chansons et encourageant les passants à chanter avec eux.

Les festivités ont culminé avec la messe de minuit à l'église Sainte-Catherine, tout près de la basilique de la Nativité, construite au 4e siècle au-dessus de la grotte où la tradition affirme que Jésus est né.

De fervents chrétiens présents à Bethléem pour les festivités de Noël ont déclaré être très touchés de se retrouver aussi proches des origines de leur foi. « C'est un sentiment spécial d'être ici, c'est une rencontre entre mon âme et Dieu », a dit Joanne Kurczewska, professeure d'université en Pologne, qui en était à sa deuxième visite à Bethléem pour Noël.

Le pasteur Al Mucciarone, 61 ans, du New Jersey, était d'accord. « Nous venons ici pour célébrer Jésus. C'est une ville très importante. De grandes choses surviennent lors d'événements banals. Le fils de Dieu est né dans ce petit village. Nous espérons que tout le monde suivra Jésus », a-t-il dit.

Les festivités de Noël représentent le point culminant de l'année à Bethléem qui, comme le reste de la Cisjordanie, tente de survivre aux difficultés économiques qui ont suivi le soulèvement des Palestiniens contre Israël en 2000.

Les touristes et les pèlerins qui avaient été effrayés par les violences sont revenus en grand nombre. L'an dernier, les célébrations de Noël avaient attiré quelque 100 000 visiteurs dans la ville, le plus grand nombre depuis une décennie.

Il y a environ 50 000 chrétiens en Cisjordanie, soit moins de trois pour cent de la population. Les chrétiens représentent environ le tiers des résidants de Bethléem, comparativement à 75 % il y a quelques décennies.

De nombreux musulmans ont également participé aux festivités de lundi à Bethléem.