NOUVELLES
24/12/2012 11:59 EST | Actualisé 23/02/2013 05:12 EST

Des descendants d'une tribu juive vivant en Inde immigrent en Israël

Une cinquantaine de membres d'une tribu vivant en Inde, les Bné Menaché, qui affirment être juifs, sont arrivés lundi en Israël, où ils ont officiellement immigré, rejoignant pour certains des membres de leur famille déjà installés dans l'Etat hébreu.

Ces Indiens se disent les descendants d'une des dix tribus qui vivaient dans le royaume d'Israël au temps de la Bible et qui ont été dispersées, selon le récit biblique, à la suite d'une invasion des Assyriens en 721 avant Jésus-Christ.

Selon les statistiques de Michael Freund, qui dirige l'association "Shavei Israël" (littéralement "Ceux qui retournent en Israël") ayant pris en charge leur voyage, plus de 7.000 personnes réclament l'aide du gouvernement israélien pour quitter l'Inde.

"Les membres de cette tribu n'ont jamais oublié d'où ils venaient et nous sommes émus d'avoir pu contribuer à les ramener sur leur terre", a déclaré M. Freund à l'AFP, précisant que 220 autres Bné Ménaché étaient attendus le mois prochain.

Le financement de ces vols et du programme d'intégration des nouveaux immigrants, évalués à plus de 700.000 dollars (530.000 euros), a été couvert par une association chrétienne protestante pro-Israël, "Christians for Israel".

Des dizaines de membres de leurs familles étaient présents à l'aéroport pour les accueillir, dans une ambiance festive.

"Après des milliers d'années d'exil, nous rentrons enfin à la maison", expliquait Nachshon Gangte, 47 ans, en attendant sa soeur aînée, qu'il n'a pas vue depuis 12 ans.

Après plusieurs heures de patience dans le hall d'arrivée de l'aéroport, il l'aperçoit enfin et ne peut retenir ses larmes: "C'est merveilleux, Dieu est grand, Il m'a permis de réunir ma famille sur la terre sainte", se réjouissait-il.

Sa nièce, Zimra, venue avec sa mère et sa soeur, se dit "heureuse de retrouver ma famille et ma terre".

Plus de 1.700 membres des Bné Menaché sont déjà établis en Israël, après avoir suivi un processus de conversion assez rapide, la majorité de ce groupe pratiquant déjà le judaïsme en Inde.

Le gouvernement israélien avait autorisé en octobre dernier la venue de quelque 275 membres de cette tribu, pour la première fois depuis 2007.

Les nouveaux arrivants, qui devront également se convertir, ont été installés dans un centre d'intégration, situé dans le centre d'Israël, pour une période de trois mois, à la suite de laquelle ils iront vivre dans le nord du pays.

Ils ont reçu des cartes de résidents temporaires qui seront transformées après leur conversion en cartes d'identité israéliennes.

mib/agr/hj