NOUVELLES
22/12/2012 03:45 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

Un caméraman de la télévision syrienne tué à Damas (TV d'Etat)

Un caméraman de la télévision d'Etat syrienne a été abattu dans l'ouest de Damas où il résidait, a rapporté samedi la chaîne, accusant des "terroristes", terme par lequel le régime désigne les rebelles.

"Notre collègue Haydar al-Soumoudi, caméraman à la télévision arabe syrienne est mort sous les balles d'un groupe terroriste armé devant son domicile dans le quartier de Kafar Soussé à Damas", a indiqué la chaîne.

De son côté, l'agence officielle Sana a précisé que l'attaque avait eu lieu vendredi soir alors que le journaliste se rendait à son travail à la télévision.

Dénonçant une attaque "visant les forces vives de la nation", Sana rappelle que Soumoudi était né en 1967 à Damas et avait rejoint la télévision officielle en 1998, après avoir travaillé pour un autre média officiel, le quotidien as-Saoura.

Au moins 17 journalistes professionnels, dont des étrangers et des syriens, et 44 citoyens-journalistes ont été tués en Syrie dans le cadre de leur activité depuis le début du conflit en mars 2011, avait indiqué mi-décembre Reporters sans frontières qualifiant le pays de "cimetière des acteurs de l'information".

En outre, deux journalistes étrangers sont portés disparus en Syrie. Le Palestino-Jordanien Bachar Fahmi al-Kadumi, de la télévision en arabe à capitaux américains Al-Hurra, a disparu à Alep (nord) le 20 août. Le journaliste américain pigiste Austin Tice a disparu le 13 août dans la banlieue de Damas.

Le 4 décembre, un journaliste du quotidien gouvernemental Techrine avait été tué dans le sud de Damas, moins de deux semaines après que des rebelles aient abattu dans le même quartier de Tadamoun un reporter de la télévision officielle, qu'ils accusaient d'appartenir aux "chabbihas", les milices du régime.

bur-sbh/hj