NOUVELLES
22/12/2012 09:43 EST | Actualisé 21/02/2013 05:12 EST

Tunisie: des militants pro-islamistes assiègent un congrès d'opposants

Des militants soutenant les islamistes au pouvoir en Tunisie ont jeté des pierres sur des responsables du parti d'opposition Nidaa Tounès, assiégeant samedi après-midi l'hôtel de Djerba (sud) où ils devaient se réunir en souvenir de l'un des leurs tué en octobre.

Plusieurs centaines de manifestants brandissant des banderoles hostiles à Nidaa Tounès se sont rassemblés devant un hôtel de Midoune, sur l'île de Djerba où se tenait une réunion du parti d'opposition, a constaté un journaliste de l'AFP.

Cette réunion marquait la fin d'un deuil de 40 jours, à la suite de la mort du coordinateur de Nidaa Tounès à Tataouine, battu à mort en octobre lors d'une manifestation dans cette ville du sud de la Tunisie.

Certains manifestants ont commencé à jeter des pierres sur des responsables de Nidaa Tounès. Ils ont ensuite percé le cordon de sécurité des policiers et militaires, assiégeant l'entrée de l'hôtel et menaçant de l'investir si les opposants n'en étaient pas expulsés.

Nidaa Tounès, qui est dirigé par l'ex-Premier ministre Beji Caïd Essebsi, est accusé par le gouvernement de chercher à réintégrer dans la vie politique tunisienne des membres du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le parti du président déchu Zine El Abidine Ben Ali.

Fondé en juillet dernier, le parti est selon les sondages d'opinion au coude à coude avec Ennahda, le parti islamiste au pouvoir. Les affrontements entre les partisans des deux camps interviennent régulièrement.

Depuis l'été, les manifestations violentes et les attaques de groupuscules islamistes radicaux se multiplient alors que la Tunisie peine à se stabiliser depuis la révolution de l'hiver 2010-2011.

str-alf/tg/feb