NOUVELLES
22/12/2012 07:08 EST | Actualisé 21/02/2013 05:12 EST

Le nouveau patriarche grec-orthodoxe appelle les chrétiens à rester en Syrie

Le chef de l'Eglise grecque-orthodoxe de Syrie, Youhana Yazigi, patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, a appelé samedi à Damas les chrétiens à rester dans le pays en proie depuis 21 mois à un conflit, récemment qualifié par l'ONU d'"ouvertement intercommunautaire".

Le patriarche, qui s'exprimait lors de sa première conférence de presse depuis sa nomination la semaine dernière après la mort de son prédécesseur Ignatius IV Hazim, a également appelé les belligérants à mettre fin aux violences et à entamer un dialogue.

"Nous, les chrétiens, sommes et restons en Syrie. Nous pensons que le Christ est toujours présent dans cette région, où le christianisme est né", a-t-il dit.

Evoquant le conflit, le patriarche a affirmé que "ce qui nous arrive, arrive également aux autres. Nous sommes dans la même situation que n'importe qui, musulmans et chrétiens, les uns aux côtés des autres, à affronter les difficultés".

Samedi, des rebelles ont menacé d'attaquer deux localités chrétiennes du centre de la Syrie, si leurs habitants n'en délogeaient pas les forces pro-régime, dans une vidéo mise en ligne.

Le patriarche a également appelé les belligérants à renoncer à la violence "sous toutes ses formes", et à entamer un dialogue "dans notre intérêt, pour le pays, pour la paix (en Syrie) et dans la région".

"Le dialogue", a-t-il estimé, doit être "basé sur l'acceptation de l'autre".

L'église grecque-orthodoxe d'Antioche, basée à Damas, est l'une des 14 églises autocéphales rassemblées au sein de la Communion orthodoxe. Forte de 1,8 million d'âmes, la communauté chrétienne syrienne est restée globalement à l'écart de la révolte qui s'est transformée en conflit armé face à la répression.

rim/ser/sbh