NOUVELLES
21/12/2012 11:56 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

Yémen: des extrémistes tuent une femme lors d'une campagne contre l'alcool

Une femme a été tuée dans la ville yéménite d'Aden (sud) par des extrémistes armés qui ont attaqué plusieurs maisons dont les propriétaires seraient, selon eux, consommateurs d'alcool, a-t-on appris vendredi auprès d'habitants et d'un responsable de la sécurité.

"Plus de dix" hommes armés, se déplaçant à moto, sont entrés jeudi avec violence dans trois maisons à Memdara, un quartier d'Aden, ont raconté des habitants.

Leurs propriétaires se sont enfuis, à l'exception d'une femme, restée dans l'un des appartements, ont-ils indiqué, en précisant que les hommes armés l'avaient abattue, avant de s'échapper.

Un responsable de la sécurité à Aden a confirmé à l'AFP que ses services avaient "reçu une plainte affirmant que des extrémistes islamistes avaient tué une femme", sans plus de précisions.

Les extrémistes islamistes ont tiré profit des longs mois de révolte contre le président Ali Abdallah Saleh, en 2011, et de l'affaiblissement du pouvoir central pour renforcer leur emprise sur le sud et l'est du Yémen.

Même si l'armée a reconquis la plupart de ces territoires, à la faveur d'une offensive qui a pris fin en juin, beaucoup de ces activistes se sont infiltrés à Aden pour tenter d'imposer une version stricte de la charia (loi islamique).

Considérés comme liés à Al-Qaïda, ils agissent principalement la nuit, harcelant notamment des jeunes couples.

Début octobre, les forces de sécurité avaient tué trois membres présumés d'Al-Qaïda lors d'une perquisition à Aden, qui leur avait permis, selon un responsable, de déjouer des attentats d'envergure imminents dans la grande ville du sud du pays.

faw-lyn/cco/feb

PLUS:afp