NOUVELLES
21/12/2012 08:29 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

Les curieux souhaits des skippers

Entre deux vagues et deux coups de barre, les skippers participant au Vendée Globe ont pris le temps de faire part de leurs souhaits au Père Noël.

Après 40 jours de bagarre en solitaire avec les éléments, ils ont dévoilé un peu de la personnalité et surtout de leurs états d'âme.

Armel Le Cléac'h souhaite « un ours en peluche, pour me tenir compagnie, pour discuter, et un autre pour mon bateau pour qu'il puisse discuter avec lui quand je dors ».

Qui a oublié le ballon de volleyball dans le film Cast away ? Tom Hanks en avait fait son ami, et l'avait appelé Wilson. La solitude peut faire de ravages...

Jean-Pierre Dick a lui demandé « un livre d'animaux des mers, pour faire découvrir, à mon fils de deux ans, tous ceux rencontrés au fil de mes tours du monde. »

Pour Jean Le Cam, c'est « huit jours avec ma femme sur l'archipel brésilien paradisiaque de Fernando do Noronha ! À chaque fois que je passe à côté, ça m'agace de ne pas m'y arrêter. Comme j'ai été sage, j'espère que le Père Noël m'offrira dix jours. Pour mon bateau, un bébé rhinocéros. »

Tanguy de Lamotte a lui plutôt choisi « une BD, un caleçon et... un déguisement de Peter Pan. Avec toutes les pensées positives accumulées depuis le début de ma course, je vais bien réussir à voler, un jour. Pour mon bateau, un enregistreur à cassettes pour qu'il fasse son propre journal de bord et me raconte des histoires. »

Curieusement, il n'a pas demandé de compagnon pour son petit robot fétiche, Nao. Un autre solitaire...

L'Italien Alessandro Di Benedetto veut manger« des oranges ! Des fruits frais, je n'en ai plus, je viens de terminer mes pommes. Oui, des agrumes, du raisin et des glaces, forcément italiennes. Pour mon bateau, du vent. »