NOUVELLES
21/12/2012 11:27 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

La NRA veut mettre un policier dans chaque école

La National Rifle Association (NRA), puissant lobby américain des armes à feu, a estimé vendredi que la seule réponse aux fusillades comme celle de Newtown était de se défendre par les armes.

Wayne LaPierre, vice-président exécutif de la NRA, a réclamé des agents armés et d'autres mesures de sécurité dans chaque école des États-Unis.

« La seule chose qui arrête un méchant avec une arme est un bon gars avec une arme », a soutenu Wayne LaPierre dans une conférence de presse à Washington.

La NRA sortait du mutisme pour la première fois depuis la tuerie de Newtown, le 14 décembre, dans laquelle 20 enfants et 6 adultes sont morts.

Wayne LaPierre a accusé le président Obama de tenter de faire des gains politiques avec sa réponse à la fusillade et blâmé les médias à de multiples reprises pour entretenir une culture de violence. Il a notamment dénoncé les jeux vidéo, la musique et les films violents.Il a également signalé qu'il n'existe pas de registre des personnes atteintes de maladies mentales.

Évoquant une société remplie de monstres « qui marchent parmi nous », la NRA propose aux parents de prendre dans leurs mains la sécurité des écoliers.

La solution, selon la NRA, ne réside pas dans un meilleur contrôle des armes à feu, mais plutôt dans un plus grand nombre de personnes armées dans les écoles.

Des manifestants ont perturbé la conférence de presse du lobby américain des armes, la National Rifle Association (NRA), portant sur la tuerie de Newtown, vendredi à Washington.

« La NRA tue nos enfants », pouvait-on lire sur une banderole tenue par un manifestant, qui a brièvement interrompu l'allocution de Wayne Lapierre.

Peu de temps après, une autre manifestante a fait la même chose avec une banderole indiquant « La NRA a les mains pleines de sang ». Les deux manifestants font partie de l'organisme anti-guerre Code Pink, qui souhaitait déposer une pétition de 214 000 signatures demandant un meilleur contrôle des armes à feu et le banissement des armes d'assaut.