NOUVELLES
21/12/2012 05:28 EST | Actualisé 20/02/2013 05:12 EST

Des Browns amochés tentent d'établir un plan pour arrêter Manning et ses Broncos

BEREA, États-Unis - Se préparer à affronter Peyton Manning représentait déjà un défi pour les Browns de Cleveland avant même que trois autres de leurs partants ne tombent au combat.

L'entraîneur Pat Shurmur a mentionné vendredi que l'ailier espacé Mohamed Massaquoi, l'ailier rapproché Jordan Cameron et le demi défensif Tashaun Gipson n'allaient pas prendre l'avion pour Denver avec le reste de l'équipe afin de se mesurer aux Broncos (11-3).

Avec leurs espoirs de prendre part aux éliminatoires envolés et leur saison perdante assurée, les Browns (5-9) vont tenter dimanche de freiner à neuf la série de victoires des Broncos. Mais essayer d'y parvenir avec une défensive amochée n'est peut-être pas la meilleure façon de s'y prendre.

«Ce n'est définitivement pas ce que nous espérions, mais on dirait que ç'a été comme ça toute l'année, a déclaré le secondeur D'Qwell Jackson. On a perdu les services de Chris (Gocong) et de Scott (Fujita) en début de saison et ça s'est accumulé. Certains de nos jeunes joueurs ont joué ici et là et maintenant ils auront un vrai test. Nous croyons en eux.»

Mais à quel point une équipe peut-elle croire en ses chances lorsqu'elle s'apprête à affronter le meilleur quart de l'Américaine? Cette saison, Manning a porté son total de victoires en carrière à 152, son nombre de touchés par la passe à 430 et son total de verges aériennes à près de 59 000.

«Tu ne dors pas très bien la veille, a évoqué le vétéran demi de coin Sheldon Brown. Il faut que tu acceptes le fait que tu devras concéder des jeux contre lui.»

La semaine dernière, la recrue Kirk Cousins s'est ressaisi après avoir vu une de ses passes être interceptée par T.J. Ward des Browns en début de match, pour aider les Redskins de Washington à vaincre Cleveland à son premier départ en carrière.

Maintenant, Ward et Gipson ainsi que le secondeur partant James-Michael Johnson sont tous sur la touche. Le vétéran demi de coin Dmitri Patterson a aussi été libéré après la défaite contre Washington.

Selon le coordonnateur défensif Dick Jauron, se préparer en vue d'un match contre Manning peut être frustrant.

«Il réussit à se sortir d'à peu près toutes les situations dans lesquelles tu essaies de le mettre, a-t-il dit. Tu vas essayer de lui mettre la pression, sauf qu'il lit le jeu assez rapidement. Il faut seulement continuer de faire des combinaisons et tenter d'être constant pendant 60 minutes, et espérer qu'il y aura des ouvertures.»