NOUVELLES
20/12/2012 02:40 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

USA: la tuerie de Newtown et la "fin du monde" poussent des écoles à fermer

La peur de la fin du monde, inspirée par une lecture apocalyptique du calendrier Maya, ajoutée à l'angoisse provoquée par la tuerie dans une école du Connecticut (nord-est) vendredi, ont poussé des écoles américaines à fermer plus tôt que prévu pour les fêtes de fin d'année.

Les autorités du comté rural de Lapeer, dans le Michigan, au nord des Etats-Unis, ont annulé les cours jeudi et vendredi par mesure de précaution, après des rumeurs selon lesquelles la fusillade de Newtown pourrait inspirer des imitations à travers la région.

"Bien que nous soyons, dans le comté, réticents à annuler l'école parce que ces rumeurs ne sont pas fondées, nous pensons néanmoins que c'est la meilleure décision à prendre compte tenu de la gravité des événements récents", a écrit Matt Wandrie, responsable des écoles du comté, dans une note aux parents d'élèves.

"En plus, des rumeurs liées au calendrier Maya annonçant la fin du monde vendredi ont fait surface", écrit-il encore.

Il souligne que malgré le fait que ces rumeurs aient fait l'objet d'enquêtes et aient été invalidées, elles ont créé "une sérieuse distraction pour les élèves, les instituteurs, le personnel administratif et les parents", perturbant de ce fait "de façon importante le processus d'apprentissage".

De même, les écoles du comté de Genesee, également dans le Michigan, ont annulé les cours pour leurs 75.000 élèves jeudi et vendredi.

"Notre communauté est anxieuse, les parents sont inquiets pour la sécurité de leurs enfants", écrit l'autorité scolaire régionale sur son site internet, évoquant des "rumeurs" de "menaces" se multipliant sur les réseaux sociaux.

mso/lor/sam