NOUVELLES
19/12/2012 08:28 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

Lock-out à la LNH: Donald Fehr affirme que les joueurs sont prêts à reprendre les négociations

AP
Pittsburgh Penguins' Sidney Crosby, left, listens as Don Fehr, executive director for the National Hockey League Players Associations, speaks to reporters on Thursday, Dec. 6, 2012, in New York. Talks in the NHL labor fight broke down after just one hour on Thursday night, and it is not known when the league and the players' association would get back together. (AP Photo/Mary Altaffer)

TORONTO - Donald Fehr a dit que l'Association des joueurs de la LNH était prête à retourner à la table des négociations dès que possible.

Il attend simplement que la LNH soit prête à faire son bout de chemin.

«(Nous ne discutons pas) parce que les propriétaires n'ont pas démontré qu'ils voulaient recommencer», a commenté le directeur exécutif de l'AJLNH avant le match bénéfice de mercredi soir. «Nous avons répété à de nombreuses reprises que nous voulons reprendre les négociations lorsqu'ils seront prêts à le faire (et) nous sommes prêts à y participer sans condition préalable...

«Alors nous attendons des nouvelles d'eux.»

Les parties n'ont pas négocié ensemble depuis le 6 décembre à New York, lorsque les pourparlers ont été rompus. Elles se sont aussi rencontrées en compagnie d'un médiateur fédéral américain pendant deux jours au New Jersey la semaine dernière, mais aucun progrès n'a été rapporté.

Du point de vue de la ligue, les négociations ne reprendront que lorsque quelque chose de nouveau sera présenté à la table.

«Je ne crois pas que les deux parties refusent de se rencontrer», a commenté le commissaire adjoint Bill Daly. «Sauf s'il y a une indication qu'une partie ou une autre soit prête à bouger ou à mettre une nouvelle idée de l'avant — et jusqu'ici ce n'est pas le cas ni d'un côté, ni de l'autre —, je ne suis pas certain de ce que nous ferions à cette rencontre.

«Quel est l'agenda? Qui dirigera la conversation? Nous n'avons rien de neuf à dire en ce moment.»

Le commissaire adjoint a suscité la controverse plus tôt mercredi en participant à l'émission 'Hockey Night in Canada Radio' sur les ondes de la CBC. On lui a demandé de répondre par un simple 'oui' ou 'non' à la question à savoir si une entente allait être conclue afin de préserver la saison, et il a répondu 'oui'.

«Ce sont de bonnes nouvelles, a reconnu Fehr. Je suis content d'entendre ça. J'espère qu'il a raison. C'est l'objectif des joueurs, c'est ce que nous voulons essayer d'accomplir.

«J'espère que nous nous retrouverons à la table et réglerons les derniers enjeux le plus rapidement possible.»

La LNH a insisté pour présenter un calendrier écourté de 48 matchs — le même nombre qu'après le lock-out de 1994-95 — ce qui signifie qu'une entente devra être conclue d'ici la mi-janvier. Plus de 500 matchs de saison régulière ont déjà été annulés, et d'autres devraient suivre d'ici la fin de la semaine.