NOUVELLES
20/12/2012 04:38 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

L'incendie de la Poste d'Alger pendant la visite de Hollande était accidentel

L'incendie qui a ravagé durant plusieurs heures mercredi la Grande Poste d'Alger, non loin du convoi présidentiel franco-algérien lors de sa visite du front de mer, était "accidentel" et n'a pas fait de victime selon des sources officielles citées jeudi par la presse.

"Nous avons parfaitement pu maîtriser l'incendie et aucune victime n'est à déplorer", a déclaré Mustapha Lehbiri, directeur général de la Protection civile au quotidien arabophone Ennahar.

Selon le ministre des PTT Moussa Benhamadi, "la cause de l'incendie est un court-circuit, seuls les câbles et les fibres optiques ont été endommagés".

Cela a notamment eu pour conséquences de couper les communications et internet dans tout le quartier. Jeudi matin, elles restaient coupées tout autour de la Grande Poste.

L'incendie qui s'était déclaré mercredi dans les sous-sols de la Grande Poste, s'était ensuite propagé jusqu'au 3e étage de cette bâtisse de style néo-mauresque construite en 1910 par les Français.

Tout près de là, les présidents français François Hollande et algérien Abdelaziz Bouteflika marchaient, suivis de leurs délégations, sur la corniche du bord de mer où ils ont pris un bain de foule très chaleureux.

M. Hollande est arrivé mercredi pour une visite de 36 heures accompagné d'une délégation d'environ 200 personnes, dont neuf ministres.

bmk/cnp