BIEN-ÊTRE
20/12/2012 05:23 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

Le piranha, une machine à mordre plus redoutable que le tyrannosaure

Avec ses muscles de la mâchoire hypertrophiés capables d'exercer une force équivalente à trente fois son poids, le piranha est une machine à mordre qui ridiculise tout le reste du règne animal.

Le grand requin blanc, la hyène ou l'alligator ont certes la dent dure. Mais si on rapporte la morsure à la masse et à la taille de l'animal, c'est bien le piranha noir (Serrasalmus rhombeus) le champion.

A cette aune, ce poisson tropical surclasse même des monstres préhistoriques comme le tyrannosaure ou le mégalodon, ancêtre géant du requin blanc, assure une étude publiée dans la revue Nature Scientific Reports.

Les chercheurs ont risqué leurs doigts pour attraper quinze piranhas noirs dans un bras du fleuve Amazone et leur glisser un appareil de mesure dans les mâchoires.

Les poissons, qui mesuraient de 20 à 37 centimètres de long, "se sont volontiers prêtés au jeu en pratiquant des morsures défensives", soulignent les biologistes.

"Même si les anecdotes concernant des victimes réduites à l'état de squelettes dans des eaux infestées de piranhas sont généralement exagérées, l'efficacité de leur morsure ne l'est pas", ajoutent-ils, citant certains cas où ces carnivores avaient sectionné et avalé des phalanges humaines.

La force de morsure du piranha noir atteint 320 newtons, presque trois fois supérieure à celle qu'exercerait un alligator de la même taille.

La gueule du petit vorace est en effet dotée de muscles maxillaires d'une taille "extraordinaire" - plus de 2% de sa masse totale - et d'un mécanisme de fermeture très perfectionné.

A partir des données collectées, les scientifiques ont également calculé la force de morsure d'une espèce de piranha géant désormais disparu, Megapiranha paranensis.

Ce poisson préhistorique, qui s'est éteint voici plusieurs millions d'années, pesait environ 10 kg pour 70 cm de long mais sa force de morsure était comprise entre 1.240 à 4.750 newton. Même si leur régime alimentaire reste inconnu, le monstre aquatique aurait donc été capable de croquer des tortues avec leur carapace.

"La morsure du Megapiranha était équivalente à celle d'un grand requin blanc de plus de 400 kg", estime l'étude.