NOUVELLES
20/12/2012 04:03 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Grève des cols bleus : les patineurs pourraient écoper

La grève des heures supplémentaires des cols bleus de la Ville de Québec pourrait avoir des répercussions pour les patineurs. Le maire de Québec craint qu'une partie des patinoires extérieures ne soient pas prête pour Noël et demande au syndicat de déroger à ses moyens de pression.

Les cols bleus entretiennent 27 des 94 patinoires extérieures à Québec, dont 22 sont situées à Sainte-Foy.

Selon les informations obtenues par le maire Régis Labeaume, si les cols bleus maintiennent leurs moyens de pression actuels, les premières patinoires dont ils sont responsables ne seront prêtes qu'à compter du 27 décembre.

Puisque le travail d'arrosage se fait la nuit, l'embauche d'employés en temps supplémentaire est nécessaire.

« On leur demande de laisser faire le contrat des services essentiels et les moyens de pression pour qu'on puisse embaucher les gens en temps supplémentaire pour faire en sorte que les patinoires soient ouvertes pour Noël ou le plus tôt possible », a commenté le maire.

La direction des ressources humaines de la Ville de Québec a communiqué avec le syndicat des cols bleus pour demander certains ajustements.

Le syndicat n'a pas retourner nos appels jeudi.

Les 1350 membres du Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec sont en grève des heures supplémentaires depuis le 24 mai.

PLUS: