NOUVELLES
20/12/2012 08:50 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

Darwin en cour aujourd'hui à Oshawa

La propriétaire du petit singe nommé Darwin, dont la photo a fait le tour du monde après sa balade dans le terrain de stationnement d'un magasin Ikea de Toronto, se présentera en cour jeudi à Oshawa pour tenter de récupérer le primate.

Le service de contrôle animalier de Toronto a transféré le bébé singe dans un sanctuaire situé au nord de la ville.

Sa propriétaire, Yasmin Nakhuda, allègue que les employés de la métropole ont saisi illégalement le bébé singe le 9 décembre dernier, après la commotion causée par son escapade au Ikea. Mme Nakhuda affirme qu'elle était alors en détresse psychologique et qu'un agent municipal a menacé de déposer des accusations criminelles contre elle, si elle n'abandonnait pas la garde de Darwin.

La mère de deux enfants a dû payer une amende de 240 $ étant donné qu'il est interdit à Toronto de posséder un singe comme animal de compagnie.

Le singe, qui portait un manteau miniature en agneau renversé, s'est échappé de sa cage à l'intérieur du véhicule de sa propriétaire, qui faisait des courses au Ikea, avant d'ouvrir la porte de la voiture et de déambuler, confus, dans le stationnement du magasin, sous l'oeil stupéfait de clients, dont plusieurs ont croqué sa photo. Les clichés ont été largement diffusés sur Internet et le singe Ikea a fait les manchettes un peu partout dans le monde.

Pour Noël ?

Yasmin Nakhuda espère récupérer son bébé singe, originaire de Montréal, pour Noël. Elle a même un habit miniature du père Noël tout prêt pour lui.

L'agente immobilière se brossait les dents avec son singe devant la glace. Elle prenait même des bains avec lui.

De son côté, le sanctuaire Storyboork Farm Primate de Sunderland, qui héberge actuellement Darwin, demande le report de la cause.

Selon le service de contrôle animalier de Toronto, la Ville a de bonnes raisons pour interdire la possession de tels animaux comme animaux de compagnie : les singes de l'espèce de Darwin peuvent être porteurs du virus de l'herpès B, un virus qui peut être transmis aux humains.