NOUVELLES
20/12/2012 03:22 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Colonisation : Israël donne son feu vert à un nouveau projet

Israël a autorisé jeudi un projet de création d'une colonie en Cisjordanie, une nouvelle qui intervient après une série d'annonces similaires. La communauté internationale qualifie ces projets de « provocations ».

« Après de nombreuses années, nous sommes heureux de pouvoir annoncer que le gouvernement d'Israël a décidé de créer une ville dans le Goush Etzion », a affirmé David Perel, chef du Conseil régional de cet important bloc de colonies. Selon lui, le gouvernement a donné son accord à la planification d'un projet de construction de 523 logements, présenté en 2000 par le Conseil régional, qui prévoit à terme la construction de 6000 logements.

Hagit Ofran, porte-parole de La Paix Maintenant, une organisation non gouvernementale israélienne anticolonisation, a confirmé cet accord. Cette colonie vise à créer une continuité territoriale juive entre le Goush Etzion et les quartiers de colonisation du sud de Jérusalem, a souligné Mme Ofran.

Une commission du ministère israélien de l'Intérieur devait par ailleurs examiner jeudi soir un projet de construction de 1000 logements dans le quartier de colonisation de Gilo, à Jérusalem Est.

Réprobation internationale

L'autorité palestinienne a vivement réagi à cette annonce. « Les colons et le gouvernement israéliens doivent savoir qu'ils devront rendre des comptes », a prévenu Nabil Abou Roudeina, le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas. Le porte-parole a rappelé le statut d'État observateur acquis par les territoires à l'ONU. Ce statut ouvre de nouvelles possibilités de recours devant les instances judiciaires internationales.

La représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a dénoncé jeudi « l'expansion sans précédent des colonies autour de Jérusalem ».
Les 15 pays membres du Conseil de sécurité, à l'exception des États-Unis, ainsi que l'ONU, ont demandé mercredi à Israël de renoncer à ses plans de colonisation.

L'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient (États-Unis, Union européenne, ONU, Russie) Tony Blair estime que « le problème n'est pas seulement la construction de telles colonies, mais le fait que c'est un moment vital pour relancer une véritable négociation ».

Israël, en pleine campagne électorale, a annoncé mercredi des plans pour plus de 3600 logements dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, faisant fi des critiques internationales.

Lundi, le ministère de l'Intérieur avait approuvé un plan de 1500 logements à Jérusalem-Est, condamné en 2010 par Washington, qui a appelé Israël à rompre avec ces « actes de provocation ».