NOUVELLES
20/12/2012 09:24 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

Chypre vote un budget d'austérité "crucial" pour 2013

Les députés chypriotes ont voté un budget d'austérité pour 2013, considéré par le gouvernement comme le "plus crucial" de l'histoire de l'île, au moment où Nicosie tente de sauver ses banques à court de capitaux et peine à payer les salaires de ses fonctionnaires.

Le budget a été voté tard mercredi avec 51 votes en faveur et seulement deux contre.

Il prévoit des dépenses atteignant 9,5 milliards d'euros, et une baisse de 2% du Produit intérieur brut, à 17,49 milliards d'euros, contre 17,85 mds EUR en 2012.

Il comprend également un ajustement fiscal de 7,25%, réclamé par les bailleurs de fonds internationaux avec qui Chypre négocie un plan d'aide: l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.

Le ministre des Finances Vassos Chiarly a appelé les députés à voter le budget afin de permettre à Chypre de commencer à reconstruire son économie, en plein désarroi, estimant qu'il s'agissait du "plus crucial" des budgets jamais votés dans l'histoire de l'île.

Chypre a vu sa note dégradée par les agences de notation en raison des problèmes de capitalisation de ses banques, très largement exposées à la dette grecque, et ne peut plus emprunter sur les marchés internationaux depuis juillet 2011.

La totalité des dépenses, y compris le service de la dette, est fixée à 9,45 milliards d'euros, en augmentation de 7,5% sur un an. Les recettes, elles, devraient atteindre 7,62 mds EUR.

L'économie devrait reculer de 2,4% en 2012, et s'enfoncer encore dans une récession d'une ampleur inédite en 2013, avec un recul de 3,5%, avant de voir ralentir sa chute, avec un recul de 1,3% pour 2014.

Chypre espère faire diminuer le déficit budgétaire à 4,4% du PIB en 2013, contre 5,5% cette année.

Le plan de sauvetage négocié avec la troïka des bailleurs internationaux, qui s'étend sur quatre ans, fixe comme objectif à Chypre un bénéfice budgétaire de 4% d'ici 2016.

La troïka UE-BCE-FMI doit présenter ses recommandations à l'Eurogroupe sur le plan de sauvetage de Chypre le 21 janvier.

cc/hc/cnp/feb