NOUVELLES
20/12/2012 07:02 EST | Actualisé 19/02/2013 05:12 EST

Bombardier vend des appareils CS300 au transporteur aérien letton airBaltic

MONTRÉAL - Bombardier (TSX:BBD.B) a mis un terme à une période de cinq mois sans vente de ses avions de ligne CSeries en concluant deux ententes en autant de jours pour les nouveaux appareils.

L'entreprise a annoncé jeudi avoir signé une entente d'achat ferme de 10 avions de ligne CS300 avec airBaltic, qui a également pris une option sur 10 autres appareils.

La commande ferme de la société aérienne de Riga, en Lettonie, qui constitue la conversion en commandes fermes de la lettre d'intention d'achat d'avions annoncée au salon aéronautique de Farnborough, le 10 juillet, est estimée à quelque 764 millions $ US. Elle pourrait cependant passer à 1,57 milliard $ US si toutes les 10 options d'achat étaient exercées.

Mercredi, Bombardier a fait savoir qu'un transporteur non identifié des Amériques avait signé une lettre d'intention en vue de l'acquisition de 12 avions de ligne CS100 avec options sur 18 autres, pour une somme qui pourrait s'élever à 2,08 milliards $ US.

Martin Gauss, président-directeur général d'airBaltic, a affirmé jeudi avoir décidé d'aller de l'avant avec la commande après une analyse approfondie des avions de Bombardier et de la concurrence.

«Une flotte moderne et efficace est l'une des bases des activités de transport aérien. Cette commande représente un grand pas pour nous, et nous en sommes très enthousiastes», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

La société aérienne a indiqué avoir adopté un plan d'affaires prévoyant «le remplacement des avions plus vieux et le passage à un transport plus écologique grâce à une flotte exclusivement constituée d'avions de Bombardier, ce qui exigera l'intégration d’autres avions Q400 NextGen à la flotte, aux côtés des nouveaux avions CSeries».

Le transporteur dessert 60 destinations par vols directs de sa base d'attache à Riga, et elle offre des correspondances via Riga sur son réseau qui s'étend en Europe, en Scandinavie, en Russie, dans la Communauté des États indépendants et au Moyen-Orient.

«Reconnue comme l'une des sociétés aériennes les plus innovantes du monde, airBaltic témoigne de la demande et du besoin croissants de technologies inégalées, de souplesse opérationnelle et de gains d'efficacité », a indiqué le président de Bombardier Avions commerciaux, Mike Arcamone.

En date du 30 septembre, Bombardier avait enregistré auprès de 14 clients des commandes et engagements touchant 352 avions de ligne CSeries, dont des commandes fermes de 138 appareils impliquant 10 clients.

L'action de Bombardier a clôturé jeudi à 3,68 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 11 cents, soit 3,1 pour cent par rapport à son précédent cours de clôture.