NOUVELLES
19/12/2012 10:13 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Tebow ne fait pas l'affaire

Tout a débuté avec une idée intrigante, celle de voir Tim Tebow amasser les verges au sol et procurer l'étincelle nécessaire pour faire exploser l'attaque des Jets de New York.

Puis, tout s'est volatilisé -- avant même que ça ne soit commencé.

Rex Ryan a reconnu mercredi qu'il avait des attentes plus élevées pour Tebow et l'attaque de style 'wild-cat' des Jets. Et c'était également le cas pour le plus populaire et le plus honni des quarts substituts de la NFL.

«Pour une raison ou une autre, les choses ne se sont pas déroulées comme je l'anticipais, tout comme pour Tim', a admis Ryan. `Les défensives adverses nous ont attaqué d'une façon légèrement différente. Peut-être que ç'a influencé le résultat de la saison.»

Ryan a refusé de fournir des détails sur la raison pour laquelle il a opté pour Greg McElroy plutôt que Tebow à titre de quart partant pour remplacer Mark Sanchez avec deux matchs à disputer au calendrier régulier. Il a répété ses commentaires de mardi à l'effet qu'il s'agissait de sa décision -- et la sienne exclusivement -- en précisant qu'il l'avait prise en se fiant sur ses impressions. Ryan a ajouté qu'il n'avait consulté aucun joueur avant de prendre sa décision -- sauf en indiquant à Sanchez après la défaite de 14-10 lundi soir contre les Titans du Tennessee qu'il ne serait plus le quart partant cette saison.

Le fait que McElroy ait dépassé Tebow dans la hiérarchie des Jets semble indiquer qu'ils ont très peu d'estime pour Tebow au poste de quart. Ce dernier avait été acquis des Broncos de Denver en retour d'un choix de quatrième tour en mars, en dépit du fait que les Jets venaient d'offrir une prolongation de contrat de plusieurs saisons à Sanchez.

«Je crois que nous avions étudié une autre façon d'utiliser Tim, a confié Ryan. De toute évidence, nous l'avons utilisé comme bloqueur pour le botteur de dégagement. Je croyais que nous l'utiliserions d'autres façons, ou quelque chose du genre.»



PLUS: