NOUVELLES
19/12/2012 12:40 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Mali: Ban Ki-moon insiste sur la nécessité d'un dialogue politique

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a insisté mercredi sur la nécessité d'un dialogue politique au Mali avant d'éventuellement passer à la phase militaire, se félicitant à ce propos de la nomination d'un nouveau Premier ministre à Bamako.

La nomination de Diango Cissoko est "une occasion de donner un nouvel élan au processus politique" dans le pays, a souligné M. Ban au cours d'une conférence de presse. "Il faut mener de façon sérieuse un dialogue et des négociations, même si on prépare avec attention des options militaires".

"En premier lieu, et par-dessus tout, il faut restaurer l'ordre constitutionnel", a-t-il martelé.

"Il peut y avoir des cas ou des situations où il est impossible d'établir un dialogue", a-t-il cependant reconnu.

M. Ban s'est aussi dit "préoccupé par l'ingérence persistance des militaires dans la politique", en référence aux anciens putschistes qui conservent une influence à Bamako.

L'Union africaine et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) plaident pour le déploiement rapide d'une force africaine de 3.300 hommes pour chasser les islamistes armés occupant seuls le nord du Mali depuis juin.

Les Etats-Unis, qui ont exprimé des doutes sur la capacité des Africains à mener à bien cette opération, ont indiqué espérer trouver un accord cette semaine avec la France à l'ONU sur une résolution du Conseil de sécurité autorisant cette force.

avz/sam