NOUVELLES
19/12/2012 02:07 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

L'investiture de Hugo Chavez toujours prévue pour le 10 janvier, selon Maduro

CARACAS, Venezuela - Le vice-président du Venezuela, Nicolas Maduro, a déclaré mercredi que l'investiture d'Hugo Chavez pour son nouveau mandat à la tête du pays était toujours prévue pour le mois prochain et que la santé du leader, qui souffre d'un cancer, s'était améliorée après l'opération qu'il a subie à Cuba la semaine dernière.

M. Maduro a refusé d'élaborer des scénarios dans l'éventualité où M. Chavez ne pourrait être assermenté le 10 janvier, et ce, en dépit des rumeurs qui circulent concernant les complications ayant suivi la plus récente intervention chirurgicale et des déclarations du président de l'Assemblée nationale, Diosdado Cabello, qui a laissé entendre mardi que l'événement pourrait être repoussé si nécessaire.

Durant une conférence de presse, le vice-président a affirmé que les partisans de Hugo Chavez s'en remettaient à la prière et à des soins médicaux comptant parmi les meilleurs au monde en espérant que le président serait capable de prêter serment à la date prévue. Il a ajouté que, dans le cas contraire, le principal intéressé avait donné des directives claires sur la manière de procéder.

Le leader de 58 ans n'a pas fait d'apparition publique depuis qu'il est passé sous le bistouri pour la quatrième fois le 11 décembre en raison d'un cancer dans la région pelvienne. Mardi, le gouvernement avait annoncé que M. Chavez avait subi une infection respiratoire maintenant sous contrôle. M. Chavez a également été victime de saignements durant l'intervention de six heures qui avaient été promptement étanchés.

M. Cabello a parlé de reporter l'assermentation, mardi, prévenant toutefois les journalistes qu'il s'agissait de son opinion personnelle et non de la position officielle du gouvernement. Il a précisé que la constitution vénézuélienne stipulait qu'un président qui ne pouvait pas être assermenté par l'Assemblée nationale pouvait l'être par la Cour suprême et que, dans ce cas, aucun délai n'était mentionné. Interrogé à ce propos mercredi, Nicolas Maduro, que Hugo Chavez a désigné comme son successeur, n'a pas voulu s'avancer.

Si un président élu meurt ou est déclaré invalide avant son investiture, la constitution exige que les pouvoirs soient temporairement transférés au président de l'Assemblée nationale et que de nouvelles élections présidentielles soient tenues dans les 30 jours.

Roman Duque Corredor, un juge retraité de la Cour suprême du Venezuela, a écarté la possibilité que l'assermentation ait lieu à Cuba, soutenant qu'un président vénézuélien ne pouvait pas prêter serment à l'extérieur du pays.