NOUVELLES
19/12/2012 03:25 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Le Trésor américain projette de vendre la participation qu'il lui reste dans GM

DÉTROIT - Le Trésor américain projette de vendre la participation qu'il lui reste dans General Motors au cours des 15 mois a venir, ce qui permettra au constructeur de se débarrasser de l'image d'une entreprise appartenant en partie au gouvernement.

GM a fait part mercredi de son intention de dépenser 5,5 milliards $ US afin de racheter 200 millions d'actions actuellement détenues par le Trésor d'ici à la fin de cette année. Les actions du géant de l'automobile valaient 27,25 $ US à Wall Street, en hausse de 1,76 $ US, mercredi après-midi.

Cela signifie presque certainement que le gouvernement perdra des milliards de dollars relativement à l'aide de 49,5 milliards $ US qui a permis au constructeur d'éviter d'être vendu en pièces durant la crise financière de 2008 et 2009. Le rachat d'actions par GM ramènera à 19 pour cent la participation du Trésor, contre 26,5 pour cent.

Pour que le Trésor récupère en totalité la somme versée à GM, il lui faudrait vendre chacune des 300 millions d'actions qu'il détiendra toujours au prix moyen de 70 $ US l'action.

Pour GM, le fait de ne plus compter le gouvernement américain parmi ses actionnaires supprimera un important obstacle. Le directeur financier de l'entreprise, Dan Ammann, a affirmé à des reporters qu'une étude de marché démontrait que la participation du gouvernement avait pour effet de ralentir les ventes de voitures et de camions de la société.