NOUVELLES
19/12/2012 04:54 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Le scandale du Libor aurait coûté 3 milliards de dollars à Fannie et Freddie (presse)

Les organismes de refinancement hypothécaire américains Fannie Mae et Freddie Mac "pourraient avoir perdu plus de 3 milliards de dollars" à cause de la manipulation du Libor, selon un article mis en ligne mercredi par le Wall Street Journal.

Le quotidien affirme que c'est la conclusion d'un rapport interne à l'Agence fédérale pour le financement du logement (FHFA), l'organisme public qui assure la tutelle des deux groupes depuis leur nationalisation en 2008.

Non rendu public, ce rapport demande à Fannie Mae et Freddie Mac d'envisager des poursuites judiciaires contre les banques impliquées dans le trucage du Libor, le taux interbancaire offert à Londres qui sert de référence pour des produits financiers de toutes sortes, notamment des prêts immobilier, dans le monde entier, ajoute le journal.

Selon l'estimation donnée par le journal, qui dit avoir pu consulter le rapport, les pertes supposées seraient relativement faibles eu égard au portefeuille de plus de 1.000 milliards de dollars d'actifs liés au Libor et détenu par les deux groupes.

L'Etat américain a injecté 188 milliards de dollars dans Fannie Mae et Freddie Mac pour les maintenir à flot.

La banque suisse UBS a annoncé mercredi qu'elle paierait une amende de 1,5 milliard de dollars en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis pour avoir manipulé le Libor. Vingt autres établissements financiers sont encore poursuivis pour ce scandale qui a déjà valu à la banque britannique Barclays d'être condamnée à une amende trois fois moins lourde que celle d'UBS.

mj/jt/rap