NOUVELLES
19/12/2012 12:37 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

La gestion de l'école d'ébénisterie de Québec dénoncée

Les étudiants de l'Institut québécois d'ébénisterie à Québec dénoncent les conditions dans lesquelles ils doivent suivre leurs cours. Ils obtiennent l'appui de leurs professeurs qui contestent la gestion financière de l'établissement d'enseignement.

Les étudiants accusent la direction de leur donner une formation avec des équipements désuets, mal entretenus, inadéquats qui nuisent à leur apprentissage.

La porte-parole des étudiants Esperanza Rada, affirme que certains outils n'ont pas été remplacés depuis 2003. « Les grosses machines-outils, il y a une grosse lacune de ce côté-là. On se retrouve à faire des opérations avec des machines qui manquent de précisions », soutient l'étudiante de troisième année.

L'Institut d'ébénisterie de Québec compte sur un budget de 600 000 $ pour assumer sa mission pédagogique. Selon Mme Rada, le budget n'est pas présenté aux membres du conseil d'administration, il n'y a que les états financiers. Pour elle, il est clair que les administrateurs doivent justifier comment est dépensé l'argent public.

Devant cette situation, les étudiants demandent la démission de la directrice générale et des membres du conseil d'administration.

Appui des professeurs

Les apprentis ébénistes reçoivent l'appui des professeurs qui, eux aussi, ont des doutes sur la façon dont est gérée cette école qui a de la difficulté à retenir ses élèves. L'année dernière, seulement 3 étudiants ont obtenu leur diplôme sur un groupe de 28.

Depuis quatre ans, les enseignants versent 10 % de leurs salaires pour améliorer la qualité de la formation. « On aurait voulu que cet argent-là soit investi dans des équipements, à l'entretien des équipements et à la qualité de la formation », affirme Christian Faucher.

L'Institut québécois d'ébénisterie est affilié au Cégep Limoilou qui tente de trouver des solutions pour fournir de nouveaux outils aux étudiants. Cependant, l'école d'ébénisterie est indépendante sur le plan de la gestion financière. La direction du cégep affirme qu'elle ne peut pas s'ingérer dans le dossier.

Une réunion spéciale du conseil d'administration a lieu mercredi après-midi à l'école d'ébénisterie. Les étudiants entendent manifester devant l'établissement à compter de 15 h 30.